I’m Not Ok : L’appli d’un étudiant qui sauve des vies

Ecrit par

Comment prévenir rapidement un proche qu’il nous arrive un accident ? Un étudiant a créé une appli pour améliorer le service d’appel d’urgence et ainsi sauver des vies. Explications !

Comme n’importe quelle personne, les étudiants ne sont pas à l’abri du danger, un accident de voiture, une fête un peu trop alcoolisée ou un problème dans son appart, on ne peut pas prévoir ce qui pourrait nous arriver. Tout le monde programme des numéros à appeler d’urgence mais le problème est le même : s’il nous arrive quelque chose, on n’a pas toujours la possibilité d’appeler quelqu’un. meltyCampus vous racontait l’histoire de cette étudiante qui a adressé une lettre à son agresseur et son seul secours avait été ses cris qui ont alerté son entourage. Georges Bahry est un étudiant libanais de 18 ans qui étudie l’informatique à l’université de Balamand. Pour lui, il est nécessaire de prévenir quelqu’un quand on est en danger même si nous n’avons notre portable à portée de main. “L’idée m’est venue lorsqu’un ami de mon père, qui a des problèmes cardiaques, lui a demandé, avant son départ seul à la chasse, de l’appeler régulièrement sur son téléphone mobile pour s’assurer qu’il va bien”. Motivé et sûr de son projet, il n’a mis que trois mois à mettre au point “I’m Not OK”, une appli qui permet de contacter une personne prédéfinie d’avance. Selon le site Digischool, la personne enregistrée recevra un message ou un coup de téléphone automatique en cas de danger de l’utilisateur.

I’m Not Ok : L’appli d’un étudiant qui sauve des vies

Comment cette appli peut-elle savoir que l’utilisateur est en danger ? Georges répond directement à notre question : “la nouveauté de I’m Not OK est que, contrairement aux applications d’urgence, celle-ci n’exige aucune action de la part de la personne en détresse. Il suffit de configurer l’application dès son téléchargement en précisant, le moyen de communication choisi pour donner l’alerte, entre un appel téléphonique et l’envoi d’un SMS et en définissant un intervalle pour les alarmes compris entre 5 et 90 minutes. Lorsque l’alarme sonne, l’utilisateur a 30 secondes pour l’éteindre en tapant sur la notification. Sinon, l’application alertera le proche choisi lors de la configuration”. Grâce au système de géolocalisation des smartphones, les proches seront également informés de l’endroit où se trouve le proche en danger. Voici enfin une application qui va changer notre vie et rassurer tous les parents trop collants.

Source : Digischool