Harvard : Un étudiant viré de son stage Facebook après avoir révélé une faille sur la gestion des données privées !

Ecrit par

Facebook a une drôle de façon de remercier ceux qui pointent du doigt ses propres dysfonctionnements dans le but de l'améliorer. La firme a ainsi annulé le stage d'un étudiant d'Harvard un peu trop doué.

Aran Khanna devait débuter un stage dans la société de Mark Zuckerberg. Mais le 26 mai dernier, le jeune étudiant de 21 ans lance une application baptisée La carte du Maraudeur (« Marauder's Map », une référence pour les fans de Harry Potter, qui peuvent opter pour ces universités alternatives à Poudlard), et disponible comme extension sur Google Chrome. L'idée : reprendre les données de géolocalisation de Facebook Messenger. Problème, cette appli permettait à n'importe qui de visualiser les trajets des utilisateurs de Messenger sans avoir besoin d'être amis avec la personne. Mais Aran Khanna n'a fait que récolter ces infos publiques, puisque Messenger ajoute par défaut les données de géolocalisation dès qu'un message est envoyé. Il en a donc crée une carte virtuelle. «J'ai utilisé des données qui étaient déjà là, pour les afficher d’une autre façon» explique-t-il à Boston.com.

Harvard : Un étudiant viré de son stage Facebook après avoir révélé une faille sur la gestion des données privées !

En créant cette appli, qui montre clairement une grosse faille de sécurité au sein de Facebook, où le "Ah ah" remplace le "LOL" selon une étude, l'étudiant n'avait pas de «pensées malicieuses » et estimait faire œuvre de service public. Plusieurs jours plus tard, alors que 85 000 personnes avaient déjà téléchargé son appli, Facebook a demandé à Aran Khanna de la supprimer et de ne pas en parler dans la presse. Il s'est exécuté. Une semaine après, le réseau social réalisait une mise à jour qui rectifiait cette grosse faille de sécurité dans les gestion des données privées des utilisateurs. Selon le porte-parole de Facebook, Matt Steinfeld, l'équipe travaillait à cette MAJ depuis des mois. L'histoire ne s'arrête pas là. Deux heures avant le début de son stage d'été, Aran Khanna reçoit un coup de fil de Facebook lui indiquant qu'il a violé les règles d'utilisation de la firme et qu'il ne correspond pas aux standards d'éthiques attendus. Adieu le stage prestigieux. L'ironie de l'histoire, c'est que l'étudiant ne s'était penché sur Messenger et ses failles uniquement pour se préparer à son stage et montrer en quoi il pouvait être (très) utile à la société. Que pensez-vous de l'attitude de Facebook ?