Harry Potter : J.K. Rowling se bat contre un troll sur Twitter !

Ecrit par

Les trolls n'existent pas uniquement dans le monde d'Harry Potter. Certains se promènent aussi sur Twitter. J.K. Rowling en a affronté un.

Connaissez-vous le point commun entre Twitter et le monde d'Harry Potter ? Dans les deux, vous risquez de rencontrer un troll sur le chemin des toilettes. Les étudiants fans de Poudlard se souviennent que dans le premier tome de la saga, Harry Ron et Hermione font leurs armes de sorciers en affrontant à eux trois un troll des montagnes adulte dans les toilettes des filles. Un seul petit sort (au hasard Wingardium Leviosa pour faire léviter les objets) peut se révéler très meurtrier... presque autant qu'un tweet en 140 caractères. J.K. Rowling a eu l'occasion de s'en rendre compte lors d'une conversation musclée avec une députée écossaise. D'après The Telegraph, Natalie McGarry aurait accusé l'auteur d'Harry Potter de "soutenir les trolls grossiers et misogynes". Pour information, J.K. Rowling avait simplement publiquement remercié sur le réseau Brian Spanner. Cet anti-indépendantiste écossais s'était investi dans une levée de fonds pour Lumos. Cette association créée en 2005 par l'écrivain vient en aide aux enfants en situation de précarité.

Il est vrai que Brian Spanner avait tenu des propos assez agressifs à l'égards des indépendantistes écossais... mais cette affaire ne concerne en rien son engagement pour Lumos. Cette action de pur trolling de la part d'une élue n'a pas manqué de déplaire à la Maman d'Harry Potter. Pour l'occasion, elle a choisi d'ignorer la maxime d'internet, "don't feed the troll" (ne nourrissez pas le troll). Avec Harry Potter, les étudiants ont appris que ce n'est pas sûr d'aller aux toilettes tout seul... aller sur Twitter seul non plus, d'ailleurs. Troll ou pas troll, il ne faut pas chercher J.K. Rowling. "Vous devez soit montrer des preuves que je soutiens les agressions misogynes, soit vous excuser" lui a-t-elle écrit en guise de réponse.

Devinez un peu la suite ? Natalie McGarry (sans doute bien contente de faire le buzz) persiste et signe. La discussion a vite tourné au vinaigre. "Vous ne semblez pas comprendre comment fonctionnent Twitter et la diffamation. Je vais vous y aider en donnant suite." J.K Rowling n'hésitera pas à aller au tribunal pour se débarrasser de sa troll. Wingardium Leviosa ! Que penses-tu de cette affaire ?

Source : The Telegraph