Hannibal : Le Docteur Lecter crève l'écran !

Ecrit par

Chaque semaine, Herveys fait sa rentrée avec un nouveau prof. Il vous fait découvrir le cours auquel il a assisté, même si Herveys n'aime pas vraiment les profs… Cette semaine, zoom sur le Docteur Lecter de la série Hannibal, pour une leçon de cuisine !

La dernière fois que j'ai publié ma chronique, c'était pour vous raconter l'intervention moralisatrice de l'US Marshal Raylan Givens au sujet de la fermeture des sites de streaming. Depuis, vous n'avez pas eu de nouvelles, c'est normal. La semaine dernière, ma chronique aurait dû être sur un professeur de cuisine mais… disons que j'ai eu un empêchement… Je vais vous expliquer pourquoi j'ai attendu aujourd'hui pour la publier.

La semaine dernière donc, les grèves dans les universités touchent également la mienne. Les mesures d'austérités mises en place par notre doyen ont provoqué la colère des enseignants qui s'en sont allés pour manifester. Ma fac est donc aussi vide que mon agenda. Subsistent tout de même les cours facultatifs. Théâtre, danse, jujitsu, ou cuisine. Je décide alors de m'inscrire au cours de cuisine pour perfectionner mes compétences culinaires. Je rencontre ce nouveau professeur, un certain Aymeric Galant, gastronome canadien réputé. Dans mon nouveau cours, de nouveaux élèves naturellement. Cependant, l'un d'eux attire mon attention lors des présentations : le Docteur Hannibal Lecteur, un psychiatre renommé d'une quarantaine d'année.

Hannibal : Le Docteur Lecter crève l'écran !

Cet homme d'origine lituanienne n'est pas un étudiant comme les autres : il n'a pas l'âge, ni l'attitude. Ces habits de marque laissent même penser qu'il vit aisément à l'inverse de nous autre. Une chose est sûre, il est le plus vieux dans la salle. Le professeur Galant, qui a la trentaine pas plus, finit les présentations. Tout le monde l'applaudit, y compris et surtout Hannibal Lecter. Puis le professeur demande à ce qu'on choisisse un partenaire pour cuisiner. Intrigué et aussi curieux qu'à mon habitude, je m'approche du psychiatre et demande s'il veut bien se mettre avec moi. "Avec plaisir jeune homme" me répond-t-il avec un sourire charmeur. "Mais avant de commencer, soyons clairs : ici, ce n'est pas un cours pour les végétariens, n'est-ce pas ?" blague-t-il à l'attention du gastronome. Aymeric Galant, notre enseignant, est un homme trapu bien portant, au crâne dégarnit mais à la barbe bien fournit. Il s'approche de notre table (qui est déjà composée d'ingrédients divers et variés) et nous dit : "À cette table, vous devez préparer un crumble de veau aux poires et poivre long. Nous goûterons l'ensemble des travaux à la fin du cours."

Hannibal : Le Docteur Lecter crève l'écran !

Le professeur se penche sur notre table et nous explique que le rôti de veau a déjà été cuit dans une cocotte en fonte pour que le travail d'aujourd'hui soit fait dans les temps. Mais nous ne sommes pas privilégiés, chaque équipe travaille dans les mêmes conditions. Hannibal prépare la pâte à crumble délicatement. Je découpe le rôti en petits dés. Farine, flocon d'avoine, beurre, sel et poivre, Hannibal manipule les ingrédients avec beaucoup de grâce. Vous semblez passionné par la cuisine, je l'interroge. "C'est exact, je suis cuisinier à mes heures perdues", me dit-il en souriant. "Vous savez Herveys, l'alimentation doit être prise très au sérieux. Une bonne santé découle d'un bon repas." Je lui explique qu'en tant qu'étudiant, c'est difficile de concilier les deux à cause du manque de revenus. "Pourtant ce cours en est l'opportunité", tient-il à préciser. Et je suis présent, je lui réponds.

Hannibal : Le Docteur Lecter crève l'écran !

"C'est la première fois que je viens à ce cours, mais c'est une connaissance à moi qui a fournit la viande pour l'université", poursuit le psychiatre légèrement amusé. "Je travaille actuellement sur la cuisson d'un nouvel ingrédient. Je pense que le professeur Galant est parfaitement qualifié pour m'aider à m'améliorer. Comme lui, je suis un homme de goût." Un autre sourire vient fermer cette grande bouche (au sens propre). Soigné, dans son style vestimentaire mais aussi dans l'utilisation de son vocabulaire, Hannibal Lecteur poursuit son exercice : il fait dorer les lardons et les lamelles de poires. J'ajoute la viande dans la poêle, un bâton de cannelle, une pincée d'épices et les raisins secs. Le plat est prêt à être enfourné à 200°C. Pendant la cuisson, je vois Hannibal parler à Aymeric. Impossible de savoir ce qu'ils se disent, alors je m'approche. "Vous êtes d'une impolitesse !" Me lance le professeur Galant. "Avec votre professeur, nous étions en train de discuter de la mauvaise santé des étudiants", explique calmement Hannibal.

Hannibal : Le Docteur Lecter crève l'écran !

"Les étudiants se sentent stressés et je suis sûr que c'est lié à l'alimentation. Je ne suis que psychiatre, mais le fait de manger ses repas seul ou devant un ordinateur déclenche petit à petit une dégradation de votre état de santé. Et je vous assure que passer du temps dans une cuisine, c'est bien plus intéressant que de regarder une série TV." Après une longue discussion sur la question des étudiants et leur santé, les fours sonnent : "Qui a faim ?" demande Hannibal sans cacher son enthousiasme, "c'est l'heure de la dégustation." Chaque équipe se regroupe, et un verre de vin nous est offert pour déguster notre plat. Le Docteur Lecter tient à trinquer avec moi et nous félicite, "vous avez très bien travaillé, je suis content d'avoir cuisiné à vos côtés Herveys." Je le remercie, trinque avec lui et nous mangeons. Notre professeur vient goûter notre plat et s'exclame : "Ce crumble de veau est vraiment délicieux !"

Après avoir remercié tout le monde, le professeur achève son cours. Les étudiants sortent mais Hannibal reste là, il prend des notes. Le professeur range ses affaires. De son bureau, Hannibal lui dit qu'il souhaiterait s'entretenir avec lui, "si vous avez du temps à m'accorder, bien évidemment." Avec plaisir, répond le professeur. Je souhaite rester, mais Hannibal me regarde droit dans les yeux. Il ne dit rien, il me fixe. Je crois remarquer un reflet rouge dans ses yeux marron, mais je pense avoir halluciné. "Je pense que vous pouvez vous en aller Herveys", m'adresse-t-il sereinement. Sans poser de question, je retourne les talons et m'en vais avec un pressentiment inexplicable.

Hannibal : Le Docteur Lecter crève l'écran !

Aujourd'hui, le professeur Aymeric Galant n'a pas donné de nouvelles depuis 1 semaine. J'ai voulu ne pas parler de cette histoire mais finalement, elle me semble importante. Une enquête a eu lieu mais aucune trace, aucune preuve, n'ont été trouvé pour impliquer le docteur Hannibal Lecteur. D'une rare intelligence, le tueur en série cannibale qui tourmente un agent du FBI dans la série Hannibal nous aura dispensé d'un autre de mes nouveaux professeurs. Les cours de cuisine sont donc finis pour moi, je pense que la semaine prochaine je m'inscrirais au cours de géopolitique. Mais ce n'est pas sûr, ça dépendra des mesures prises par mon université pour redresser la situation.

Hannibal : Le Docteur Lecter crève l'écran !