Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Ecrit par

C'est bientôt Halloween. Activités autorisées : faire des blagues aux passants qui traversent les petites ruelles sombres et regarder des films d'horreur (c'est pour rire, vous pouvez aussi mater des comédies romantiques si vous êtes un petit trouillard à sa maman). meltyCampus vous fait votre programme DVD.

Les films d'horreur ont ce charme particulier de la trouille tranquille. C'est cette petite montée d'adrénaline au moment où les héros marchent dans un coin saugrenu, et vous SAVEZ qu'un truc va leur arriver, mais pas quand. En même temps, vous ne risquez rien puisque vous avez les fesses bien installées dans votre canapé et les mains blotties dans un saladier de chips (ou dans le slip de votre moitié/plan cul, on n'est pas sectaire). Vous allez quand même jeter des petits coups d'œil inquiets, des fois qu'un serial killer se soit introduit dans votre appart en se glissant sournoisement sous la porte. Et puis vous aller recommencer à râler contre ce énième film où les personnages s'étonnent de voir des gens morts grignoter des gens vivants (les doigts de pieds, c'est un peu les saucisses-cocktail de The Walking Dead). Ils se demandent qu'est-ce qui se passe oh là là qu'est-ce que quoi comment. Alors qu'on est en 2014, bordel, les zombies crèvent l'écran tous les six mois, vous devriez SAVOIR ce que oh là là qu'est-ce quoi ! Bref. Inspiré par BroBible, voici le top 10 des films d'horreur fondés sur des faits réels.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

En premier lieu, Chucky ! Non, c'est une blague. Si vous y avez cru, il faut aller se faire soigner. Les poupées, ça ne tue pas des gens. Pas dans cette dimension en tout cas. Euh, non, attendez, on me dit dans l'oreillette que j'ai fait une bourde. C'est bien Chucky. Il est inspiré de Robert The Doll, un jouet qui, selon plusieurs témoins, a tenté de poignarder le serveur d'un restaurant. Nous à la rédac on a décidé d'un commun accord que ces témoins, c'était le club des fumeurs de crack du quartier. Oui, arbitrairement, on a décidé, point. C'était ça ou se planquer sous le bureau. Déjà que cette "poupée" horrible est dans les 15 images improbables dans des livres de cours, on n'a pas envie de l'imaginer dans notre dos.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Le deuxième gagnant, c'est L'Exorcisme d'Emily Rose. Le film raconte l'histoire d'un prêtre qui a tenté de débarrasser une jeune fille du démon via des méthodes traditionnelles. La pauvre a fini par mourir. Le prêtre a ensuite été attaqué en justice pour ne pas l'avoir emmenée à l'hôpital, puisque les gens qui se croient possédés souffrent en général d'une maladie mentale et/ou d'autres troubles comme l'épilepsie. Eh bien, c'est ce qui est vraiment arrivé à Anneliese Michel, 17 ans, en 1968. Certains hommes politiques engagés pendant leurs études lançaient des pavés et Anneliese aboyait, mangeait des araignées et des oiseaux puis mourait. Les contrastes, c'est parfois violent.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Numéro trois, La Colline a des yeux. Oui, oui, c'est le film où une famille en panne de voiture est attaquée par une bande de mutants cannibales. SPOILER : ça se termine mal pour eux. Les mutants, eux, vont très bien, comme tout le monde après un bon repas. Eh bien, au XVIIIe siècle, une tribu écossaise tirait son pain quotidien (enfin, pain…steak, plutôt) de ce même genre de petits arrangements. Elle a dévoré plus de 1000 personnes. Vous mangiez ? Oh, pardon. C'est l'occasion de vous mettre au visionnage de Hannibal, le docteur Lecter crève l'écran (et des gens) dans cette série.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Ensuite, Amityville. La maison du diable (dont le nom était à la base High Hopes, soit Grands Espoirs : le destin a le sens de l'humour) serait hantée de la cave au grenier. Elle existe toujours, d'ailleurs. Le 13 novembre 1974, Ronald Defeo a assassiné toute sa famille au fusil pendant la nuit. Les nouveaux propriétaires, George et Kathy Lutz, se sont ensuite plaints de diverses manifestations comme des nuages de mouches (si vous avez ça chez vous, il est temps de nettoyer, au napalm de préférence). Ils ont écrit un livre pour raconter les événements, mais il est plus ou moins admis que tout ça n'était qu'une manipulation médiatique. Bon, dans le film –SPOILER – la maison est vraiment hantée par le fantôme d'un pasteur amateur de torture sur les Indiens et qui trouve drôle de pousser les gens au meurtre. Si vous partagez ce sens de l'humour douteux, vous pouvez vous tourner sur les 5 universités connues pour être hantées. Amusez-vous bien.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Vous aimez les requins ? Bien ! Il n'y a que ça dans Open Water. Et des humains perdus en mer en plein milieu. Ça pose problème parce qu'ils leur piquent tout le poisson et qu'ils ne veulent pas partager, cette bande de petits sagouins. C'est ce qui est vraiment arrivé à Eileen et Tom Lonergan près de la Grande Barrière de Corail. On n'a jamais retrouvé leurs corps. Enfin, souvenez-vous quand même qu'il y a plus de personnes tuées chaque année par des vaches que par des requins. Quant au nombre de requins tués par des humains, on n'en parle même pas. Comme ces étudiants qui ont osé pêcher un requin géant : prédateurs sanguinaires !

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Retour aux histoires d'exorcisme avec The Conjuring. Ils doivent manquer de place en Enfer. Ils devraient lire les 10 commandements des petits appartements, parce que ça commence à bien faire, les squats sauvages n'importe où. Il faut appeler le Samu social. Bref, le film raconte l'histoire vraie d'Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux dans les années 70. Ils sont allés donner un coup de main à une famille terrorisée par leur maison qui, paraît-il, sentait la viande pourrie (changez de frigo, sinon). Selon les Warren, des esprits malins se manifestaient tous les jours à 5h15. Précis.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Prochaine étape, The Girl Next Door ! C'est l'histoire de Gertrude Baniszewski qui a eu l'idée d'attacher Sylvia Linkens dans sa cave en 1965. Oui, nous aussi, quand on s'ennuie, on va regarder des vidéos de chatons qui pètent sur Internet, mais Gertrude avait des habitudes différentes (pas de jugement…euh, si). Là où ça se corse, c'est qu'elle l'a frappée, brûlée et affamée jusqu'à ce que la jeune fille de 16 ans, dont elle avait la charge, meure. Restez, ce n'est pas le pire. Ses huit enfants (oui) et ceux des voisins lui ont filé un coup de main. Sa fille Paula, en particulier, qui fait partie de ces étudiants qui ont commis des crimes, a été condamnée. Oui, c'est VRAIMENT glauque.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

À plus grande échelle, il y a Dracula, le célèbre vampire. Évidemment, les vampires n'existent pas, mais un humain bien réel a inspiré Bram Stoker, l'auteur du livre qui a été adapté de multiples fois (Dracula, donc – suivez un peu, mince !). C'est Vlad l'Empaleur, un prince de Valachie (actuelle Roumanie) au XVe siècle. Empaler quelqu'un, pour ceux qui l'ignorent, c'est lui passer un pal (une sorte de lance) à travers le corps de sorte qu'il mette des jours à mourir, un "divertissement" en vogue dans la région à l'époque. Le prince Vlad a infligé cette torture a plusieurs personnes (mais pas des centaines comme le veut la légende). Il paraît même qu'il dînait au milieu voire trempait son pain dans le sang. Nous on préfère les soirées barbecue entre potes l'été et le ketchup, mais chacun son style.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Tout le monde connaît Psychose. Mais si, le célèbre film d'Alfred Hitchcock, celui avec la scène où une femme se fait poignarder dans la douche ! Si vraiment ça ne vous dit rien, il faut le voir. Certaines scènes ont peut-être un peu vieilli mais l'acteur qui joue le psychopathe est aussi terrifiant que Jack Nicholson dans Shining. Pas vu non plus ? Mais c'est pas vrai ça, quoi que vous fassiez, arrêtez tout et filez le regarder (enfin, sauf si vous êtes pompier et qu'on vient de vous appeler pour gérer un incendie). Bref, Norman Bates, le tueur pas très sain d'esprit, est inspiré d'Ed Gein, un serial killer américain. Entre autres choses, il avait l'habitude de déterrer les cadavres de femmes qui ressemblaient à sa mère. Charmant.

Halloween : Les 10 films à regarder pendant ta soirée entre potes

Ed Gein a aussi servi dans la création du film Le Silence des Agneaux (pas vu non plus ? Désespérant). Dans le film, Buffalo Bill (rien que ce nom prouve qu'il n'est pas net), le tueur, se fabrique un manteau avec la peau de ses victimes. Ed Gein aussi (ah, et il était nécrophile). Vous pourriez croire que cet article a pour but de vous transformer en végétarien vandale de boucheries, mais non, ce n'est pas notre faute si les gens sont fous et parfois complètement tarés. L'autre modèle de Buffalo Bill, c'est Ted Bundy, un autre serial killer. Lui aussi était un adepte du viol, du meurtre, de la nécrophilie et d'autres choses qu'on va vous épargner, parce qu'on est sympas et qu'on a moyennement envie de s'attarder sur le sujet. Il a dit de lui-même qu'il était "le plus grand fils de pute sans cœur que t'auras jamais rencontré". Tout est dit. Passez une très bonne journée et attention aux psychopathes !

Source : brobible.com