GTA V, Fifa... 7 faits qui prouvent que les jeux vidéo t'aident dans la vie de tous les jours

Ecrit par

Les jeux vidéo n'ont pas la cote avec les parents, les profs et les médecins. Plein de défauts, les jeux vidéo ? Au contraire, ils t'aident au quotidien. meltyCampus t'explique comment en 7 points :

Les jeux vidéos sont un peu les bouc-émissaires des nouvelles technologies. Qu'il s'agisse de jeux PC, jeux sur console ou jeux vidéo en ligne, ces divertissements sont plébiscités par les adolescents, les étudiants et les jeunes adultes. C'est un amour contrarié par les parents, les profs et les médecins. Les jeux vidéos, responsables de tous les maux ? Que nenni, c'est pure infamie ! Brobible s'est très sérieusement penché sur la question, à coups d'études et de recherches scientifiques très sérieuses. Saviez-vous que l'e-sport (le gaming de compétition) est même enseigné à la fac ? Chez meltyCampus, nous sommes justiciers, redresseurs de torts et botteurs de derrières. Nous pouvons aussi jongler avec des couteaux enflammés en équilibre sur un pied, mais ce n'est pas le propos. Il est temps de rétablir la vérité et de restaurer la réputation des jeux vidéos, injustement accusés. Voici les 7 faits qui prouvent que les jeux vidéos t'aident dans la vie de tous les jours. 1. Les jeux vidéos aident les enfants dyslexiques. Une étude américaine a été menée en 2013 par le docteur Andrea Facoetti, spécialiste de la dyslexie. L'étude a analysé les effets de la pratique d'un jeu vidéo d'action sur des enfants dyslexiques de 10 ans. A partir de 12 heures par semaines sur une longue période, les enfants ont vu leurs troubles du langage régresser.

2. Jouer aux jeux vidéo renforce la concentration. Selon une étude menée par des chercheurs de l'université de l'Iowa, pratiquer un jeu pendant au moins 10 heures augmente la vitesse de réaction du cerveau. Les responsables de l'étude ont demandé à 681 personnes de plus de 50 ans de jouer à un jeu qui s'appelle Road Tour, ou/et puis de compléter un puzzle. Après avoir joué, les sujets de l'étude étaient plus efficaces, comme si leurs cerveaux avaient rajeuni d'au moins quatre ans. Le vieillissement ne fait pas partie des 10 problèmes que seuls les gamers comprennent. 3. Les jeux vidéo vous aident à trouver un sommeil paisible. Selon Jayne Gackenbach, psychologue à l'université Grant MacEwan du Canada, les jeux vidéos ressemblent aux rêves. Ils nous font tous évoluer dans une réalité alternative. Selon la psychologue, jouer à des jeux vidéos plusieurs heures par jour permet de mieux se souvenir de ses rêves et de mieux les contrôler. Elle a mené deux études qui allaient dans ce sens. Une piste intéressante pour soigner certains troubles du sommeil et retrouver des nuits paisibles. 4. Les jeux vidéo rendent les chirurgiens plus performants. A l'hôpital Celebration Health de Kissimmee en Floride, le chirurgien en chef James Rosser a mené une expérience à laquelle ont participé plus de 300 chirurgiens. La moitié des participants a joué à des jeux vidéos quelques minutes avant de pratiquer des opérations de chirurgie virtuelle. Oui, parce qu'on n'allait pas prendre de risques sur de vrais patients, quand même ! Ceux qui avaient joué faisaient 37% moins d'erreur, ils allaient 27% plus vite et leurs gestes étaient 26% plus précis.

5. Les jeux vidéo ne rendent PAS violents. Dans une longue étude menée aux Etats-Unis, le psychologue Christopher Ferguson a conclu que ce mythe venait d'études précédentes trop peu fiables. Une autre étude menée entre 1996 et 2001 a montré que l'augmentation de la pratique des jeux vidéo avait coïncidé avec la baisse de la violence des jeunes. Probablement parce que les jeunes susceptibles de comportements violents le sont déjà AVANT de jouer aux jeux vidéo. Tant qu'ils sont enfermés pour jouer, ils ne font pas de bêtises dehors. Ils se défoulent DEDANS. Merci qui ? 6. Les jeux vidéo rendent plus attentifs aux autres. Nous vous parlions déjà de Clash Back, le jeu vidéo qui aide à régler les conflits entre parents et ados. En 2014, une étude a été menée à l'université de Buffalo. Intitulée “Etre méchant dans un jeu vidéo peut provoquer des sentiments de honte", elle conclut que les mauvais comportements virtuels peuvent déclencher du remords. La réalité virtuelle du jeu provoque des réactions réelles. A force de s'impliquer dans le scénario, le joueur développe son analyse mais aussi sa capacité d'identification et d'empathie. 7. Les jeux vidéo aident à prendre des décisions. Plusieurs études ont été menées en ce sens à l'université de Rochester. Les scientifiques ont demandé à plusieurs dizaines étudiants entre 18 et 25 ans de jouer pendant cinquante heures. Une moitié jouait à des jeux d'action comme Call of Duty 2 et Unreal Tournament pendant que les autres se consacraient aux Sims 2. Après avoir joué aux jeux d'action, les étudiants analysaient des situations et prenaient des décisions 25% plus vite. Alors maintenant, game on !

Source : Brobible