Fusillade en Californie : Une vidéo du tueur qui fait froid dans le dos

Ecrit par

Elliot Rodger, étudiant de 22 ans, a posté une vidéo sur internet expliquant les raisons qui l'a poussé à aller abattre des personnes dans la rue. Il a nommé ce jour : le jour du châtiment.

meltyCampus est revenu sur la fusillade en Californie qui a fait 7 morts. Elliot Rodger souffrait d’un syndrome d’Asperger se caractérisant par des difficultés à s’intégrer dans la société, ce qui lui valait d’être suivi par plusieurs spécialistes, d’après l’avocat de la famille. Cette maladie l'a poussé dans une solitude extrême. Tellement extrême qu’il a décidé de se venger. Elliot Rodger explique dans la vidéo "ceci est le jour de la vengeance. Je massacrerai toutes ces (…) blondes que j’ai désirées et qui m’ont rejeté… J’ai 22 ans et je suis vierge, je n’ai jamais embrassé une fille, cela a été une torture. C’est injuste, tout le monde expérimente le sexe, le plaisir. Moi j’ai expérimenté une vie de solitude, de rejet et de désirs inassouvis… Je ne peux plus continuer à vivre ainsi. Je suis un gars parfait, mais vous les filles, vous vous jetez dans les bras de brutes stupides au lieu de moi… Je vais prendre un grand plaisir à vous massacrer. Vous verrez que c’est moi l’homme supérieur, le vrai mâle Alpha. Je serai un Dieu comparé à vous. Vous serez des animaux et je vous massacrerai comme des animaux ? Je vous hais. L’humanité est une espèce dégoûtante". D’après l’avocat du père d’Elliot Rodger, la douceur de vivre qu’offrait l’université de Santa Barbara, où il étudiait, était un enfer qui le renvoyait à sa propre solitude. .

Comme le dit Elliot : "quelle tragédie de mener une vie aussi pathétique dans ce lieu vraiment beau. Je n’ai pas d’amis, pas de petite amie, pas d’amour, pas de sexe. Je suis tellement magnifique… Je suis beau vous ne pouvez pas le nier ? Je suis civilisé, intelligent, sophistiqué. J’ai du style et vous les filles ne le voyez pas… La seule chose j’ai désiré de vous était vous aimer et être aimé de vous, je voulais une petite amie, je voulais le sexe, l’amour, l’affection, l’adoration". Grace à son père, Elliot Rodger avait accès au milieu du show-biz mais derrière les paillettes et les sourires de façade, se cachait une vie familiale très compliquée avec notamment des parents divorcés. Elliot Rodger, qui est le fils d'un des réalisateur du film Hunger Games, souffrait d'une terrible solitude depuis son plus jeune âge, selon son texte de 140 pages "Mon monde tordu", dans lequel il explique notamment ses frustrations grandissantes.