Fraternités étudiantes : La prochaine fois, ils éviteront la carte de Noël avec une poupée Beyoncé

Ecrit par

Les blagues potaches un peu grasses sont un grand classique de l'humour étudiant masculin. Mais eux ont posé sur sa traditionnelle carte de vœux de Noël avec une poupée gonflable... à l'effigie de Beyoncé. meltyCampus revient sur l'affaire.

Sur meltyCampus, nous aimons beaucoup les fraternités. Ces associations étudiantes américaines nous font bien rire et nous émeuvent parfois. Soyons honnêtes, elles sont coutumières des provocations un peu trash. Cette fraternité par exemple avait publié la pire carte de vœux de Noël de tous les temps (attention, ça pique les yeux) selon meltyCampus . Mais les étudiants peuvent toujours faire pire, comme nous le révèlent nos confrères du Huffington Post. Le chapitre de la fraternité Phi Delta Theta à l'université de Pennsylvanie n'a rien trouvé de mieux que de faire poser ses 29 membres avec une poupée gonflable à peau noire (au dernier rang en haut à gauche). Problème : tous ces garçons (hormis un au dernier rang) sont caucasiens (blancs ou assimilés, il faut suivre). Outre son aspect misogyne, cette blague vaut à la fraternité une accusation de racisme.

Fraternités étudiantes : La prochaine fois, ils éviteront la carte de Noël avec une poupée Beyoncé

Avec les émeutes de Ferguson, on aurait pu penser qu'ils auraient fait attention à ne blesser personne. Pour l'esprit de Noël, c'est raté. Une fraternité sur un campus américain, ce n'est pas seulement une bande de potes qui étudient ensemble. Ce sont de véritables institutions, avec leurs rituels d'intégration bizarres, leur réseau d'anciens et leurs actions sociales et philanthropiques. Le scandale est donc énorme. La fraternité a présenté des excuses officielles dans le journal étudiant le Daily Pennsylvanian. L'association a reconnu que cette poupée gonflable était "de mauvais goût" et a parlé d'une "erreur de jugement" incompatible avec ses valeurs. Une enquête a été ouverte. Toutes les activités de Phi Delta Theta ont été suspendues sur le campus de l'université de Pennsylvanie pendant toute la durée des investigations.