Quenelles de Dieudonné : Deux lycéens en garde à vue pour "apologie de crime contre l'humanité"

Ecrit par

Quand la quenelle vire au boudin… Deux lycéens de 17 ans ont été placés en garde à vue ce lundi, au commissariat de Montgeron (Essonne). La raison ? Le geste de la quenelle, popularisé par l'humoriste Dieudonné, effectué dans l'enceinte de leur établissement. meltyCampus tente d'y voir plus clair.

L'ambiguïté ne cesse d'entourer la quenelle. Revendiquée par certains comme un geste "antisystème", par d'autres comme une allusion antisémite, la quenelle de ces deux jeunes garçons fera l'objet d'une enquête par le parquet d’Évry (Essonne). Photographiés dans les couloirs de leur lycée en train d'effectuer le fameux geste, ces deux lycéens risquent gros. Le Parisien nous apprend que le parquet d'Evry a retenu "l'apologie de crime contre l'humanité" comme chef d'accusation dans cette affaire. Si les faits remontent à Décembre dernier, le battage médiatique autour de l'humoriste Dieudonné n'a pas joué en leur faveur. En positionnant un ananas (référence à la chanson controversée de l'humoriste "shoah-nanas") en arrière-plan de la photo, les deux étudiants continuent d'alimenter la polémique.

C'est un camarade de classe, qui les a surpris, qui a signifié leurs agissements à sa professeure principale. Celle-ci, se sentant visée par ce qu'elle considère être un geste antisémite, a directement prévenu son supérieur et a ensuite, elle-même, saisi le parquet d'Evry. S'ils ont voulu surfer sur le mouvement, les deux jeunes hommes, fans de Dieudonné devront répondre de leurs actes devant la justice. En assurant avoir voulu "s'amuser", l'un des deux lycéens parle aussi de "geste contre la société". En attendant les résultats de l'enquête, les deux compères devront se présenter ce jeudi en conseil de discipline, en vue d'une possible exclusion de leur établissement.

Source : LeParisien.fr