FireChat, la nouvelle application qu'utilisent les manifestants à Hong kong

Ecrit par

Alors qu'une coupure du réseau par les autorités est de plus en plus crainte, les étudiants de Hong Kong qui manifestent depuis plusieurs jours ont trouvé la parade pour continuer leur mouvement. meltyCampus vous en dit plus sur FireChat, cette application qui fonctionne... sans réseau.

L'information nous vient du site Les Echos. Si les étudiants de Hong Kong craignaient une rupture des réseaux de communication par les autorités, l'annonce faite par un de leurs leaders devraient les rassurer. En effet, il y a de cela quelques jours, Edwin Chu, leader affirmé et reconnu des manifestants, a demandé à ses camarades de front de télécharger l'application FireChat. Les surcharges fréquentes du réseau et la crainte d'une coupure de celui-ci par les autorités chinoises ont eu raison de ce changement de stratégie. Passer par l'application pour dialoguer et prévoir de nouveaux rendez-vous. "L'utilisation d'une application nécessite un minimum de réseau, non ?" me direz-vous. Et bien c'est en cela que réside l'intérêt de FireChat. Cette application fonctionne en bluetooth et est donc accessible sans réseau. Une aubaine pour les manifestants qui peuvent désormais utiliser ce service de messagerie instantanée sans connexion Internet ni couverture téléphonique. En tête des téléchargement des applications à Hong Kong, l'application fait un véritable tabac.

FireChat, la nouvelle application qu'utilisent les manifestants à Hong kong

Cette invention californienne de la société Open Garden, fondée par un Français, Micha Benoliel, s’appuie sur la technologie bluetooth pour permettre à des smartphones de communiquer entre eux en étant déconnectés du réseau et ce jusqu’à 70 mètres de distance. Valeur sûre de l'anti-censure, l'application permet aussi de créer des groupes de discussion anonymes pouvant regrouper jusqu’à 10.000 utilisateurs de l’application en même temps. Un soulagement pour les manifestants de Hong Kong, qui comptent bien continuer à défendre leurs revendications. Nul doute que les téléchargements ne vont avoir de cesse d'augmenter. Au moins jusqu'à ce que les autorités chinoises ne trouvent le moyen de la bloquer. Une chose est sûre, encore une preuve supplémentaire qui montre que l'on ne peut pas se passer de notre portable.

FireChat, la nouvelle application qu'utilisent les manifestants à Hong kong
Source : http://www.lesechos.fr