Festival Berlin 2013 : Rencontre avec 7 jurés étudiants (1ère partie) (Exclu)

Ecrit par

Ils ont entre 18 et 29 ans, sont français, allemands, et portugais et ont été choisis par l'OFAJ (Office franco-allemand pour la Jeunesse) pour former un jury destiné à récompenser un film en parallèle de la compétition officielle du Festival de Berlin.

La Berlinale, ses stars, son palais et son tapis rouge, son ours d'or très convoité... et ses nombreuses sélections ! Car en dehors de la sélection officielle, il existe de nombreuses sélections parallèles, dont une qui a particulièrement intéressé meltyCampus. L'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) monte depuis dix ans un jury composé de jeunes passionnés par le Septième Art. Pour la première fois depuis la création de ce jury chargé de décerner le Prix OFAJ Dialogue en perspective, une nationalité supplémentaire est venue s'ajouter au traditionnel couple franco-allemand ; parmi les sept jeunes sélectionnés, on retrouve en effet trois allemands, trois français... et un portugais ! Présidé par la réalisatrice Emily Atef, ce jeune jury a assisté aux projections organisées par la section Perspektive Deutsches Kino, et a remis, ce samedi, son fameux prix au film Zwei Mütter, réalisé par Anne Zohra Berrached. Un film dans l'air du temps puisqu'il traite des nombreuses difficultés rencontrées par un couple d'homosexuelles à concevoir un enfant.

Festival Berlin 2013 : Rencontre avec 7 jurés étudiants (1ère partie) (Exclu)

Pourtant, si leur choix s'est porté sur Zwei Mütter, les sept membres du jury jeune de cette Berlinale 2013 semblent d'accord pour dire que cela n'avait rien de politique, malgré les diverses prises de position des étudiants sur le mariage gay. "On s'est justement longuement questionné à ce sujet" nous explique Clara, étudiante française de 24 ans, "À la limite, le fait que l'on parle tant de mariage gay et de PMA en France a failli jouer en défaveur du film, car on avait peur que l'on interprète ce prix de façon politique". Mais à l'issue de longues heures de débats (12 en tout), le choix de Zwei Mütter s'est renforcé et a paru évident à chacun. "Le film lui-même n'est pas politique" affirme Clara. Pour Théophile, étudiant français de 22 ans, il fallait saluer "l'hybridation intelligente entre fiction et documentaire". Une mention spéciale a été décernée au film de Santiago Gil, Chiralia.

Festival Berlin 2013 : Rencontre avec 7 jurés étudiants (1ère partie) (Exclu)

Mais pour que la remise de ce prix se fasse dans les meilleures conditions possibles, il a fallu que ces sept jeunes, encore étudiants pour la plupart, apprennent à se connaître et à réfléchir ensemble. Tous bilingues, ce n'est pas la barrière de la langue qui fut la plus difficile à franchir. "Nous avions tous des sensibilités différentes, même si nous avions tous un gros point commun : celui de l'amour du cinéma" nous confie Jorge, étudiant portugais de 23 ans qui fait ses classes à Paris, grâce au programme d'échanges Erasmus. "Un tel regardait davantage l'aspect politique d'un film, un autre l'esthétique, une autre l'aspect scénaristique... Nous n'avions pas la même façon de regarder un film. Il a fallu nous accorder". Au final, une c'est une véritable osmose qui régnait au sein de ce jury composé d'étudiants ou jeunes diplômés aux profils différents. Une osmose qui faisait plaisir à voir...

Festival Berlin 2013 : Rencontre avec 7 jurés étudiants (1ère partie) (Exclu)
Festival Berlin 2013 : Rencontre avec 7 jurés étudiants (1ère partie) (Exclu)