Étudiants, et si vous cotisiez pour la retraite ?

Ecrit par

Face à l'allongement des études, la génération Y risque de travailler, plus longtemps que ses ainés. Une situation qui pousse l'UNEF a revendiquer la prise en compte des années d'études, dans le calcul de la retraite. ZoOm avec meltyCampus

Pour les étudiants, l'âge de la retraite semble loin, très loin… Le but pour eux est d'abord de réussir à rentrer dans le monde de travail et surtout d'y trouver une situation solide. L'âge moyen d'accès au premier emploi stable est de 27 ans. Avant, les étudiants galèrent pour la plupart entre les études, les stages, l'alternance ou de multiples contrats CDD. Des situations instables et précaires qui leur laissent souvent un goût amer. Pour tenter d'arranger la situation, le gouvernement a d'ailleurs planché sur un renforcement des droits des étudiants en période de stage et une meilleure prise en charge. Des améliorations au quotidien qui cachent un problème à plus long terme : celui des retraites. Un problème qui semble bien souvent être le cadet des soucis des étudiants, plutôt pessimistes sur leur fin de carrière : ''Quand j'entends mes grands-parents me dire 'à ton âge je travaillais déjà'. J'ai juste envie de leur répondre qu'à leur âge je travaillerai encore'', nous a confié Guillaume étudiant en master d'anthropologie. En effet comme nous le rappelle le journal Vosgesmatin.fr : ''Les personnes âgées aujourd’hui de 35 ans (génération 1 978) ont en moyenne validé onze trimestres de moins avant 30 ans que les personnes de 63 ans (génération 1 950). En clair, à loi égale, elles devront travailler trois ans de plus pour engranger les mêmes droits.''.

Étudiants, et si vous cotisiez pour la retraite ?

Et malheureusement la situation ne risque pas de s'améliorer. Pour tenter de faire bouger les choses, l'UNEF qui aurait des liens ambigus avec la LMDE, réclame que 3 trimestres soient validés par année d'étude. Une demande jugée trop coûteuse par la CFE-CGC qui veut revoir à la baisse le rachat des années d'études en la faisant passer à 1100 euros par année, contre entre 2000 euros et 5000 euros aujourd'hui ( le tarif augmente en fonction de l'âge). D'autres syndicalistes dénoncent une mesure injuste qui donnerait un avantage aux personnes faisant des études (longues) qui ''gagneront plutôt bien leur vie dans des métiers peu pénibles''. Lors de l'ouverture de la Conférence sociale, le président de la République, François Hollande, a lui aussi évoqué le coût prohibitif d'une telle réforme, avant d'insinuer qu'il tiendrait quand même compte de la durée des études dans son projet de loi. Affaire à suivre… Que t'évoque l'âge de la retraite ?

Étudiants, et si vous cotisiez pour la retraite ? - photo
Étudiants, et si vous cotisiez pour la retraite ? - photo
Étudiants, et si vous cotisiez pour la retraite ? - photo
Étudiants, et si vous cotisiez pour la retraite ? - photo