Études de médecine : Panne de serveur aux ECNi, les étudiants se lâchent !

Ecrit par

Les étudiants de sixième année de médecine grincent des dents. Leurs épreuves d'ECNi ont été annulées à cause d'une panne informatique.

Ce devait être une "première mondiale". Le 7 décembre 2015, les étudiants en sixième année de médecine passaient leurs ECNi (Epreuves Classantes Nationales informatisées). Dans 34 facultés, 8 279 étudiants devaient se connecter simultanément. Ils utilisaient des tablettes numériques labellisées toutes identiques, fournies par leur université. Objectif de l'épreuve, traiter des dossiers cliniques progressifs "comme dans la vraie vie de médecin". Cet examen blanc devait durer deux jours et demi, au cours duquel les étudiants devaient traiter huit cas médicaux différents selon l'Etudiant. Ce plongeon dans la technologie du XXIe siècle aurait été parfait... si l'épreuve n'avait pas été interrompue au bout de deux heures. Déjà que les étudiants en révision sont à fleur de peau, si en plus la technologie les abandonne... En cause, le crash du serveur informatique. Les étudiants se sont lâchés sur Twitter. Certains ont moqué la "modernité" des performances techniques.

D'autres ont moqué les responsables informatique du projet.

Même Chuck Norris n'y pouvait rien.

Les étudiants repassent l'épreuve aujourd'hui, 8 décembre 2015. Normalement, "ça devrait marcher". Pour passer par dessus le stress, les étudiants pourront s'inspirer de Grey's Anatomy Espérons que le problème sera résolu avant l'épreuve finale réelle prévue pour juin 2016 ! Un deuxième test national est aussi prévu en mars 2016, juste au cas où."Il vaut mieux que le système plante aujourd'hui plutôt qu'en juin, lors des épreuves réelles . Cela permet au CNG de savoir ce qu'il faut corriger" a déclaré Djillali Annane, le doyen de la faculté de médecine de l'UVSQ. Croisons les doigts. Avez-vous déjà galéré en partiels à cause d'un problème technique ?

Source : Le Quotidien du Médecin