Études de médecine : Le paramédical va-t-il faire son entrée à la fac ?

Ecrit par

Les études de santé commencent toujours à la fac... sauf pour les étudiants du secteur paramédical. Cette différence pourrait disparaître.

Les élèves infirmiers, kinésithérapeutes et opticiens pourraient prendre leurs quartiers sur les bancs de la fac. Objectif, mieux mieux s’adapter aux besoins et limiter l'échec scolaire dans cette filière. Après le conseil des médecins qui voulait plus de sélection en PACES, la Conférence des présidents d’université (CPU) a présenté ses proposition. Parmi leurs idées de réforme, figure l'intégration dans les cursus universitaires des études paramédicales. Actuellement, la PACES regroupe six filières. Les étudiants en médecine, pharmacie, dentaire et maïeutique (suivi de la grossesse et accouchement), ainsi qu’en orthophonie et orthoptie (soin des troubles de la vision). Les autres étudiants doivent se rabattre sur des écoles publiques ou privées. Vous ne verrez jamais d'étudiants infirmier, aide-soignant, diététicien, auxiliaire de puériculture, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, osthéopathe ou opticien (cette liste n'est pas exhaustive) à la fac par exemple. Mais ça, c'était avant d'après Le Monde Campus.

La CPU croit fermement à l'intérêt de cette réforme. "Notre proposition va dans le sens de "l’universitarisation" des formations paramédicales déjà en marche. L’université assure déjà une partie des formations, à travers des conventions passées entre les instituts ou écoles, les facs et les régions" explique Yvon Berland, président de la commission des questions de santé à la CPU. L'accès aux filières paramédicales est très varié. Certains cursus s'intègrent sur concours, d'autres sur dossier après avoir validé une première année de licence scientifique à l'université. La CPU entend uniformiser le processus. Les formations longues (plus de cinq ans) passeraient par la PACES. Les étudiants en échec en PACES pourraient plus facilement se réorienter vers les filières courtes. Cette réforme réduirait aussi considérablement le prix des études paramédicales, puisque ce coût serait indexé sur le prix d'une année de fac. Les frais d'inscription dans les instituts privés devraient s'aligner sur ceux de la fac, grâce à des partenariats. De quoi éviter ces 10 pires manières de rembourser ton prêt étudiant. Que penses-tu de cette proposition ?

Source : Le Monde Campus