Des études de médecine gratuites à Cuba pour les jeunes défavorisés

Ecrit par

Cuba a mis en place une école de médecine qui permet aux jeunes défavorisés de suivre des études gratuitement. Zoom sur cette école pas comme les autres avec meltyCampus.

Près de La Havane se tient une école de médecine qui permet aux étudiants issus des familles défavorisées de suivre une scolarité gratuitement. L'Ecole latino-américaine de médecine (Elam) permet à des jeunes ayant peu de ressources financières de faire des études de médecine sans avoir un sou à dépenser. L'école compte plus de 13 000 élèves venus de 124 pays. Les études de médecine sont onéreuses alors il est difficile voire impossible pour les familles les plus pauvres de permettre à leurs enfants de suivre ces cours. Cette école permet donc aux élèves les plus démunis de suivre des études de médecine gratuitement. "Etudier la médecine, c'était le rêve de ma vie, mais pour une famille pauvre comme la mienne, c'était impossible", explique à l'AFP la Hondurienne Merady Gomez, étudiante en deuxième année à l'Elam. L'école est composée de 28 bâtiments, de plus de 130 salles de cours, laboratoires, dortoirs et cafétérias. Elle dispose même d'un petit hôpital. L'Elam fait partie des universités crées par Fidel Castro. Pour ce dernier, "la santé était le premier droit fondamental". Il faut rappeler que Cuba compte un médecin pour 148 habitants ce qui d'après l'Organisation mondiale de la santé en fait un des pays les mieux fournis au monde.

"L'école forme virtuellement à toutes les spécialités médicales, que les étudiants choisissent souvent en fonction des problèmes de leur pays d'origine". Depuis 14 ans, cette école pour les défavorisés à former 17 272 médecins de 70 pays. L'objectif étant que ces médecins retournent dans leur pays pour travailler auprès des populations les plus défavorisées car ces dernières ont peu accès à des soins médicaux. "Nos étudiants vont souvent travailler dans des endroits où les médecins locaux ne veulent pas aller et leur niveau scientifique et technique est reconnu dans le monde entier", affirme Heidi Soca, une des fondatrice de cette école solidaire. Mais on le sait Cuba connaît de grandes difficultés économique. L'Elam a donc besoin de trouver de nouveaux financements pour continuer à des jeunes défavorisés de faire gratuitement des études de médecine. C'est pourquoi en 2012, "l'école a reçu ses premiers étudiants payants, financés par des bourses de leur pays".