États-Unis : Une base de données recense les salaires réels après la fac !

Ecrit par

Pour choisir une fac, les étudiants se préoccupent du niveau de réussite des anciens élèves. Les Etats-Unis créent une base de données des salaires des diplômés !

Choisir son université ou son école supérieure n'est jamais une mince affaire. Aux Etats-Unis, étudier à la fac coûte si cher que les étudiants en veulent pour leur argent.Difficile de leur donner tort. Comment reconnaît-on une bonne fac ? Il y a la qualité de l'enseignement, les bourses disponibles et le confort du campus. Plus important encore, le niveau d'insertion professionnel des anciens élèves. Au pays de l'Oncle Sam, la réussite professionnelle est surtout synonyme de bon salaire. Problème, le critère est tellement discriminant que la majorité des établissement rechignent à communiquer sur le sujet. L'éducation est un marché comme un autre, et les étudiants sont des clients/consommateurs. Ne méritent-ils pas d'être informés sur ce qu'ils achètent ? Pour remédier au problème, le gouvernement américain vient de créer une base de donnée nationale, rapporte le New York Times.

Le ministère de l'éducation souhaite créer des statistiques sur une période longue. Cette base de donnée détermine combien gagnent les étudiants 10 ans après leur diplôme, une donnée importante aux yeux des étudiants qui ont souvent contracter une dette de milliers dizaines de milliers de dollars. La base de donnée contient les niveaux de salaires par établissement des étudiants diplômés à partir de 2001-2002. Sans surprise, les universités de l'Ivy Ligue caracolent en tête du classement. Viennent ensuite les universités publiques (beaucoup moins chères et moins prestigieuses) qui restent néanmoins une valeur sûre. Plus intéressant, plusieurs établissements privés moins renommés figurent aussi dans le palmarès. Par exemple, 48% des diplômés de l'université Bennington dans le Vermont (nord-est des Etats-Unis) gagnent environ 25 000 dollars par an. De quoi rassurer les étudiants noyés sous les propositions à la sortie du lycée, et résister aux sirènes de l'arnaque universitaire. La banque de donnée met aussi en évidence les différences de salaires entre hommes et femmes pour un même diplôme. Avez-vous déjà vécu une mauvaise surprise dans le choix de votre établissement ?

Source : New York Times