Etats-Unis : Un prof donne en devoir de réaliser une affiche pour Daesh !

Ecrit par

Aux Etats-Unis, ce prof a demandé à ses lycéens de créer une affiche de recrutement pour Daesh. Objectif, les "faire réfléchir sur les méthodes des terroristes".

Le pays de l'Oncle Sam n'est pas seulement la patrie des hamburgers, de Miley Cyrus et de Mickey Mouse. Les Etats-Unis sont aussi le pays de la liberté de parole poussée à l'extrême. Les élèves américains reçoivent donc souvent des devoirs d'expression personnelle sur un sujet de société. Dans l'Utah (ouest des Etats-Unis), un professeur a traité le thème du terrorisme d'une manière... originale. Il demandé à ses lycéens de onzième année (équivalent de la classe de première en France) de réaliser une affiche de recrutement pour Daesh. Objectif de l'exercice "aider les élèves à comprendre les buts des groupes terroristes et les méthodes qu’ils utilisent pour attirer des adeptes." Selon le Huffington Post, le professeur qui a donné ce devoir était peu expérimenté. C'était sa première année d'enseignement au Salem Junior High School. L'exercice n'a pas fait pleurer les lycéens comme ce problème de maths australien, mais le professeur avait indiqué que "ceux qui seraient gênés par ce devoir pourraient faire un autre exercice."

Les 60 lycéens n'ont pas apprécié de devoir réfléchir sur les "huit raisons pour lesquelles les jeunes musulmans rejoignent l’État islamique." La démarche pédagogique risquerait d'entretenir un amalgame fâcheux contre lequel ces étudiants musulmans se battent. Dans la liste de pistes gracieusement fournie par le professeur, figuraient notamment l'immoralité perçue des sociétés occidentales et la stratégie efficace de Daech sur les réseaux sociaux. Les parents se sont plaint auprès de l'établissement, et le sujet du devoir a été annulé. Réaliser un "poster de propagande" professionnel impliquait de se pencher d'un peu trop près sur des images qu'aucun élève mineur ne devrait voir. L'établissement a reconnu que le sujet du devoir était déplacé. "Nous ne voulons pas que les élèves aillent sur internet et regardent des trucs de terroristes" a déclaré un porte-parole du district scolaire de l'Utah. Le professeur ne devrait pas être sanctionné pour sa bourde. Que penses-tu de cette histoire ?

Source : Huffington Post