Angleterre : Cette étudiante simule son cancer pour séduire sa prof !

Ecrit par

C'est l'histoire d'une rencontre élève-prof qui a tourné au cauchemar. Cette étudiante a prétendu avoir un cancer pour manipuler les sentiments de sa prof.

C'est l'histoire d'une manipulation qui risque de vous faire perdre foi en l'humanité. Elisa Bianco (16 ans) rencontre le professeur Sally Retallack (49 ans) au St Austell College de Cornouailles (sud-ouest de l'Angleterre) en 2009. La jeune étudiante se lie avec son enseignante. Elle lui raconte sa vie, ou plutôt une version romancée et tragique. Elisa Bianco prétend avoir été maltraitée par ses parents. La jeune fille ajoute qu'elle souffre également d'un cancer des reins en phase terminale. Ce n'est pas si absurde, car même les étudiantes peuvent déclarer un cancer à la fac. Petit à petit, elle se glisse dans l'intimité de sa prof et la convainc de l'héberger. Selon The Telegraph, la jeune fille a dressé une liste de derniers vœux très coûteux qu'elle veut réaliser "avant de s'en aller". Confiante et prise de pitié, le professeur - mariée et mère de quatre enfants - accepte de payer. Elisa va jusqu'à se raser la tête pour simuler les effets de la chimio. Elle porte aussi de faux bandages, prétendant qu'on lui a retiré un rein à l'hôpital. Un comportement à mi-chemin entre le syndrome de Münchhausen - maladie mentale qui consiste à simuler une maladie/un traumatisme pour obtenir de l'attention - et la vénalité.

Angleterre : Cette étudiante simule son cancer pour séduire sa prof !

Sally Retallack arrête même de travailler pour servir d'infirmière à Elisa. Sally dépense plus de 750 livres sterling (environ 1016 euros) en matériel médical dont l'étudiante assure avoir besoin. L'étudiante s'est inventé un médecin traitant imaginaire, "John". Sally s'entretient régulièrement avec lui en ligne. Derrière l'écran, c'est en fait Elisa qui manipule sa prof. "Petit à petit, mes conversations avec "John" sont devenus plus intimes. Il n'a jamais voulu qu'on se rencontre parce qu'il prétendait lui-même être atteint d'un cancer des poumons" a déclaré Sally Retallack. Cette relation amoureuse en ligne sonne néanmoins le glas de son mariage. Sally et son mari se séparent. Elisa simule la faiblesse et reste de longues journées au lit, à l'exception de ses sorties pour des examens imaginaires à l'hôpital. Un jour, sa prof se rend pour une visite surprise au Royal Cornwall Hospital, où Elisa est sensée être suivie. Elle découvre le pot aux roses. Après une discussion houleuse, Sally décide de porter plainte pour escroquerie. La jeune fille a été condamnée à 2 ans et 8 mois de prison. "Sûrement l'affaire la plus étrange que j'ai jamais eu à juger" a déclaré le juge à l'issue du procès. Que penses-tu de cette histoire ?

Source : The Telegraph