Espion, un métier d'avenir !

Ecrit par

Certains métiers ne connaissent pas la crise : des formations pour devenir espion rencontrent un grand succès. meltycampus vous en parle

Alors que les résultats du bac 2013 n'ont jamais été aussi proches, certains pensent déjà à la suite. Les études classiques de médecine ou de droit vous tendent les bras mais pas seulement ! Depuis cinq ans, des formations vous proposent de devenir un espion spécialisé dans l'informatique. Une profession d'avenir dans un monde où l'information devient synonyme de pouvoir. On peut retrouver ces formations dans les écoles d'ingénieur où les élèves apprennent à pirater pour combler les manquements informatiques. Mais leur formation peut les diriger vers des buts moins louables. L'affaire Snowden donnera sûrement des idées à ceux qui aiment pirater des sites en tout genre. L'université de Valenciennes propose depuis 2008 une formation spécifique pour 26 étudiants triés sur le volet pour devenir CDAISI (collaborateur pour la défense et l’anti-intrusion des systèmes informatiques). Ces derniers peuvent effectuer des tours de passe-passe en tout genre comme ajouter de l'argent sur les comptes bancaires.

Pas toujours rassurant pour les autorités publiques qui les surveillent de près par le biais de la DCRI. Cette formation est très porteuse puisque, malgré la crise, tous les étudiants trouvent un emploi. En effet, il n'existe pas de filière spécifique pour rentrer dans les rangs de la DCRI contrairement aux Etats-Unis où les hackers ont leur cursus universitaire. C'est parmi ces filières des écoles d'ingénieurs que l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), qui a pour mission d'empêcher les hackers d'agir contre les institutions étatiques, recrute 61 employés et 77 stagiaires. Si on donne un rôle de défenseur à ces étudiants, espérons que ces derniers ne retournent pas leur veste. Envie de devenir espion ?

Espion, un métier d'avenir ! - photo
Espion, un métier d'avenir ! - photo
Espion, un métier d'avenir ! - photo
Source : Le Figaro Etudiant