Erasmus fait fuir les employeurs ?

Ecrit par

C'est bien connu, les étudiants en échange Erasmus passent parfois plus de temps à faire la fête qu'à étudier. Une réalité qui se sait de plus en plus chez les employeurs, et qui pourrait desservir les étudiants.

Si l'ouverture d'esprit apportée par Erasmus n'est plus à prouver, le célèbre programme d'échanges pourrait en revanche voir sa réputation entachée par une coutume qu'il n'avait pas vu venir... Les étudiants qui font appel à Erasmus pour partir étudier le temps d'une année à l'étranger, sont en général pris dans un tourbillon de fêtes et d'excès en tous genres, qui font tout le charme du programme d'échanges universitaires. Ces fêtes font même partie des 10 bonnes raisons de partir étudier en Erasmus ! Sauf qu'auprès des employeurs, la chose commence à se savoir, et certains d'entre eux verraient d'un mauvais oeil les jeunes diplômés portant la mention Erasmus sur leur CV. Un comble, quand on se souvient que l'une des motivations de la plupart des étudiants est justement d'embellir leur expérience universitaire aux yeux des futurs recruteurs !

Erasmus fait fuir les employeurs ?
Erasmus fait fuir les employeurs ?

"Je suis rentrée en France en ayant fini mes études, j'ai donc tout de suite commencé à chercher du travail" raconte Laura, 23 ans, partie en échanges universitaires pendant une année, en Espagne. En école de journalisme, la jeune femme avait la possibilité de partir en Erasmus, opportunité qu'elle a saisie. De retour en France, alors qu'elle pensait que cette expérience serait bien vue par ses potentiels employeurs. Que nenni ! "J'ai eu droit à quelques réflexions, quand j'ai naïvement mis en avant mon année passée à l'étranger. Des réflexions du genre : 'oui enfin, Erasmus on sait ce que c'est... Vous avez pas du beaucoup aller à la fac' ou bien carrément des ricanements. J'ai même eu droit à : 'Ah oui, et vous avez eu le temps de parler espagnol quand même ?'". Au final, Laura nuance : ce type de réactions fut minoritaire. Erasmus dispose encore d'une certaine bienveillance dans l'esprit des recruteurs. Pour combien de temps ?

Erasmus fait fuir les employeurs ?
Erasmus fait fuir les employeurs ?