Elections USA 2012 : Aym, étudiant franco-américain, vote Mitt Romney

Ecrit par

Les étudiants américains se mobilisent pour le concurrent qu'ils souhaitent voir élu. Aym, un étudiant franco-américain, vote notamment Mitt Romney. meltyCampus vous rapporte son témoignage.

La grande actualité du jour est bien évidemment les élections américaines. Si meltyCampus vous a retracé le parcours de Mitt Romney, ce dernier inspire et possède un grand groupe de partisans. C'est notamment le cas de Aym. Ce jeune homme, étudiant franco-américain poursuit des études dans une Business School à Seattle. « En 2008, j’ai intégré le club des jeunes Républicains au sein de mon université, et ai participé à plusieurs campagnes électorales depuis. J’ai eu l’occasion de rencontrer personnellement Mitt Romney à deux reprises, lors de ses passages à Seattle (il parle très bien le français et aime parler des deux années qu’il a passées en France dans sa jeunesse). » raconte alors Aym sur PlugIn Generation. Il suit depuis quelques années donc le candidat à la présidence américaine. « Mitt Romney n’est qu’un multimilliardaire qui ne connaît rien du quotidien de la classe moyenne, qui a des positions ultra-conservatrices et extrêmes qui sont dangereuses et qui renverraient la société américaine au temps où la ségrégation raciale profitait aux hommes blancs… » souhaite faire comprendre Aym.

Elections USA 2012 : Aym, étudiant franco-américain, vote Mitt Romney - photo
Elections USA 2012 : Aym, étudiant franco-américain, vote Mitt Romney - photo

Si les étudiants sont invités à choisir entre Barack Obama et Mitt Romney, Aym lui a choisi. Dans un très long papier, il explique par différents points pourquoi il préfère Mitt Romney à son concurrent. Aym explique donc les divergences sur les questions sociales comme notamment la santé, l'éducation ou encore l'avortement. Aym pense également que l'Amérique a besoin d'un nouveau leader. « Mitt Romney peut apporter une approche tout autre. En tant que gouverneur du Massachusetts, il a un bilan exemplaire ; il a réussi à changer un budget déficitaire en un budget excédentaire en moins de 4 ans, sa politique en matière d’éducation a rendu les élèves de son Etat les plus compétitifs du pays dans leur maîtrise de l’anglais et des mathématiques, et il a fait passer des lois dans un État dont les représentants étaient à plus de 80% Démocrates, preuve de sa capacité à faire des compromis. »