Egypte : Des étudiants dispersés au gaz lacrymogène

Ecrit par

En Egypte, la situation ne s'améliore guère : de nombreux affrontements ont éclaté dans le pays en ce début 2014, menant à la dispersion d'étudiants pro Morsi par gaz lacrymogène. Zoom avec meltyCampus.

La situation ne s'améliore pas en Egypte comme le communique l'AFP. Mercredi 1er janvier, des affrontements entre forces de l'ordre et partisans de l'ancien président Mohamed Morsi ont éclaté dans plusieurs villes du pays. Au Caire comme à Zagazig (ville natale de Mohamed Morsi), la police a tiré des gaz lacrymogènes sur des centaines d'étudiants réunis près du ministère de la défense. Certains d'entre eux ont été arrêtés pour avoir proféré des paroles hostiles à l'armée. Rappelons que les forces militaires sont au pouvoir depuis juillet dernier, quand Mohamed Morsi, issu des frères musulmans, a été destitué. A Alexandrie, la situation est encore plus grave : ces affrontements ont terminé dans le sang. Deux personnes auraient été tuées par des coups de feux des forces de l'ordre, qui affirment n'avoir utilisé que des gaz lacrymogènes. Les autorités ajoutent qu'un officier de police aurait lui été blessé par balles. C'est dans ce contexte de violence qu'aura lieu un référendum sur la révision de la Constitution le 14 et 15 janvier prochains. Une amélioration du climat n'est pas en vue, il y a quelques jours, un étudiant mourrait et une université était en flammes en Egypte.