Egypte, cette étudiante obtient zéro, la foule crie au complot !

Ecrit par

Des accusations de corruption fusent au pays des Pharaons. La raison ? Une étudiante copte brillante a été recalée avec zéro à tous ses examens.

Cette étudiante rêvait de commencer des études de médecine. En Égypte, huit élèves sur dix quittent l'école sans savoir lire ni écrire. Maryam Malak était l'exception à cette règle. Cette lycéenne a été l'une des seules du pays à obtenir des notes presque parfaites à ses examens blancs de fin d'étude. Tout devait se dérouler facilement pour elle. Seulement voilà, Maryam a obtenu zéro aux sept examens qu'elle a passés pour entrer à l'université publique. Un résultat incompréhensible, comme elle l'a expliqué à la BBC. "J'étais complètement sous le choc. Je n'entendais plus les gens autour de moi, je ne pouvais plus parler. Je pensais, comment est-ce arrivé ? Comment ai-je pu avoir zéro ?" Pour une notre de 0 sur 100, il faut normalement rendre copie blanche. Maryam ne serait pas la première étudiante égyptienne pour qui la rentrée ne se passerait pas comme prévu. Suite aux réclamations de la famille, l'école et le ministère de l'Éducation Nationale égyptien ont fourni les copies d'examen. Les questions y ont simplement été recopiées dans l'espace prévu pour les réponses. Problème, l'écriture n'est pas celle de Maryam. Pour le prouver, la jeune fille s'est livrée à un test devant les caméras de la BBC. Les autorités ont pourtant validé les zéros obtenus. L'histoire a scandalisé les Twittos, qui ont envoyé leurs messages de soutien avec le hashtag #IBelieveMaryamMalak.

"Reste forte Maryam, le meilleur est devant toi ! #JeCroisMaryamMalak"

"Maryam Malak, je suis désolée que ça te soit arrivée. C'est tellement injuste. #JeCroisMaryamMalak"

"Honte au système éducatif égyptien ! #JeCroisMaryamMalak"

"Égypte, tu ruines les efforts et le dur travail d'une enfant. C'est juste horrible. #JeCroisMaryamMalak"

Le frère de Maryam pense que le nom de sa sœur a simplement été échangé avec celui d'un autre étudiant, visiblement moins brillant. La corruption est un problème récurrent en Égypte. La famille soupçonne également une autre raison, encore moins avouable. D'origine très modeste, Maryam Malak est de confession copte. Cette minonorité religieuse chrétienne (environ 10% de la population) est régulièrement victime de discrimination religieuse. Face à l'ampleur du scandale, le Premier Ministre Ibrahim Mahlab a reçu l'étudiante avec sa famille. Il a promis de se pencher personnellement sur l'affaire. De nombreux mécènes se sont déjà manifestés pour financer les études de Maryam dans le privé. Grâce à son exposition médiatique, la jeune fille devrait pouvoir réaliser son rêve. Mais pour une Maryam, combien d'étudiants égyptiens sont injustement exclus de l'enseignement supérieur ? Découvrez aussi l'histoire de cet étudiant arrêté en Égypte pour possession du roman "1984". La lutte anti-corruption ne fait que commencer. Avez-vous déjà vécu une erreur de la fac à vos dépends à un examen ?

Source : Hexjam