Drogues : Cannabis, ce que tu dois savoir avant d'en fumer !

Ecrit par

De plus en plus présent dans notre bouche, que savons-nous vraiment de cette drogue dite douce ? Aujourd’hui, elle est tellement devenue banale qu’on la considère aussi nocive que du tabac ou de l’alcool.

Afin de mieux comprendre les consommateurs de drogues, meltyCampus avait interrogé plusieurs fumeurs, et un psychiatre qui nous a livré son avis sur les différents profils que nous avons rencontrés. Aujourd’hui, Her Campus revient sur cette drogue dans un contexte où de plus en plus d’Etats légalisent la drogue. Beaucoup de personnes pensent que la marijuana est plus sûre et moins addictive que l’alcool ou le tabac, mais est-ce vraiment le cas ? Le psychiatre Michael Pierce nous propose le début d’une réponse. Selon ce docteur, le THC, une substance chimique dans la marijuana, imite des neurotransmetteurs spécifiques dans le cerveau après l’avoir inhalé, et active alors certains neurones qui créeront des effets secondaires. Le Dr Pierce, explique "vous obtenez des vertiges, cette sensation de planer pour ensuite avoir un petit creux et une envie de dormir". La marijuana affecte les gens différemment, mais les effets les plus courants à court terme comprennent une perception de la réalité déformée, la perte de la coordination, et l’augmentation du rythme cardiaque. Dans quelques cas, l’anxiété et la paranoïa peuvent apparaître.

Plus d'actu sur DroguesCes jeunes qui fument du cannabis : Govou aime la "sensation de défonce"Bac 2014 : Fumer du cannabis diminue vos chances de réussiteCannabis : Une psychiatre nous livre son avis sur les consommateurs que nous avons rencontrésDrogues : Le manque de sommeil et l'abus de drogue, c'est pareil !

Drogues : Cannabis, ce que tu dois savoir avant d'en fumer !

Sur le long terme le Dr Pierce explique que "les individus peuvent être plus ou moins vulnérables aux potentiels effets néfastes, comme se sentir apathique ou paranoïaque. Certains sont mêmes assujettis à des troubles de la mémoire" comme l’est Hocine dont la drogue a pris le pas sur lui. De plus, si vous êtes consommateurs réguliers, la drogue sera stockée dans votre corps pendant longtemps, ce qui le rendra visible si vous devez passer un test pour le détecter. Cependant, malgré une grosse consommation la marijuana ne vous tuera pas, d’après le Dr Pierce "il y a des risques de surconsommation habituelle, comme c’est le cas du sucre, du café, des jeux vidéo, et de Facebook, mais il n’existe aucune preuve de la dépendance physique. La marijuana est plus sûr que beaucoup d’autres médicaments modernes. Il n’y a pas de risque de surdose mortelle". Selon ce dernier l’utilisation de cette drogue dans des cas thérapeutiques peut résoudre pas mal de problèmes comme la douleur, la nausée ou soulager les personnes suivant une chimiothérapie.

Drogues : Cannabis, ce que tu dois savoir avant d'en fumer !

Cependant, cette utilisation peut provoquer des troubles mentaux comme la schizophrénie ou pouvant être utilisé comme une passerelle vers des drogues plus dures comme l’ecstasy ou la cocaïne. "Des études affirment que la marijuana conduit à la schizophrénie. Si les jeunes présentant des symptômes de cette maladie, ils peuvent être enclins à rechercher des substances pour calmer leur esprit", explique le Dr Pierce, tout en rajoutant "en revanche, j’ai connu des patients atteints de maladies psychotiques qui ont été soulagés de leurs symptômes grâce à cette consommation. Fondamentalement, si vous êtes prédisposé à un certain état de santé, comme un trouble mental ou une dépendance, la consommation de marijuana peut être le déclencheur". D’après le Dr Pierce fumer quelques joints de temps en temps n’est pas dangereux, mais comme tous les médicaments, la marijuana peut être abusée et provoquer des effets secondaires graves.