Dette estudiantine américaine : Une crise économique imminente ?

Ecrit par

La dette étudiante américaine sera-t-elle à l’origine de la prochaine crise économique ? C’est en tout cas ce que semblent penser plusieurs économistes.

Si l’on vous parle régulièrement des problèmes financiers des étudiants américains, ce n’est pas pour rien. La dette étudiante a en effet atteint des sommets outre-atlantique. Sur les 320 millions d’habitants des Etats-Unis, 40 millions ont actuellement un prêt étudiant à rembourser, soit près de 13% de la population. Et on ne vous parle là que de prêt étudiant, pas des autres emprunts qu’ont l’habitude de faire nos voisins américains pour pouvoir se payer une maison par exemple. Le phénomène est en tout cas suffisamment inquiétant pour que des experts avancent la théorie d’une possible crise financière, alors que les effets de celle des subprimes en 2007 se font encore sentir. Peu avant que la bulle financière n’explose en 2007, l’encours de crédit atteignait presque 1200 milliards de dollars. Or, la dette étudiante atteint actuellement le même niveau.

Dette estudiantine américaine : Une crise économique imminente ?

Mais, si cela s’arrêtait là, le reste du monde n’aurait pas trop d’inquiétude à se faire quant à la propagation de la crise. Or, si la crise de 2007 est devenue systémique c’est parce que les prêts étaient titrisés. Des banques du monde entier pouvaient donc en posséder. Manque de chance pour nous, les prêts étudiants sont eux aussi titrisés. Si jamais une crise financière venait à se déclarer aux Etats-Unis à cause de la dette étudiante donc, l’Europe finirait tôt au tard par être touchée. Alors, on pourrait bien se dire qu’avec la santé économique des Etats-Unis, les étudiants finiront bien par pouvoir rembourser leur emprunt mais c’est sans compter sur la stagnation des salaires outre-atlantique. Pas étonnant que de plus en plus d'étudiants américains soient dépressifs. Crédit : economiematin.fr. Alors, selon vous, beaucoup de bruit pour pas grand chose ou il y a vraiment matière à s'inquiéter ?