Des étudiants en droit acquittent Dominici

Ecrit par

Gaston Dominici, accusé d'un triple meurtre en 1952, a obtenu l'acquittement lors d'une reconstitution de son procès à Versailles par des étudiants en droit… 60 ans plus tard.

Souvenez-vous. meltyCampus vous parlait de cet étudiant qui avait saisit la justice pour faire valider sa licence. Gaston Dominici, lui, n'a pas eu cette chance. Mais voilà que, soixante année après son procès, le patriarche est de nouveau sur le devant de la scène. En effet, il a été acquitté par… des étudiants en droit de la faculté de Versailles. Soixante ans après, le doute profite à l'accusé : Gaston Dominici, 77 ans, mis en cause dans un triple meurtre en 1952, a obtenu l'acquittement lors d'une reconstitution de son procès, à Versailles, par des étudiants en droit. Son histoire : Le 5 Août 1952, au petit matin, les cadavres d'une famille britannique, Sir Jack Drummond, son épouse Ann et leur petite fille Elizabeth, étaient retrouvés près du village de Lurs, en haute Provence. Les parents ont été tués par arme à feu. La fillette a eu le crâne fracassé. Les enquêteurs s'intéressent rapidement à la famille Dominici, dont la ferme se trouve à 200 mètre des lieux du crime. An un plus tard, les deux fils de Gaston, Dominici l'accusent. Arrêté, il passe aux aveux puis se rétracte, assurant avoir voulu préserver le vrai meurtrier, Gustave.

Des étudiants en droit acquittent Dominici - photo
Des étudiants en droit acquittent Dominici - photo
Des étudiants en droit acquittent Dominici - photo

Le procès se déroule à Digne. Il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Soixante ans plus tard, à l'initiative de l'association Juristribune, de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), des étudiants en droit reconstituent ce procès. L'un campe le rôle de Dominici, un autre son fils. Il y a l'avocat, le procureur, le juge. Le procès est fidèlement reconstitué. Tout ce petit monde rejoue le procès et tente de se rapprocher au maximum de réalité et de l'intensité d'un vrai procès aux Assises. Au final, après six heures de procès, le jugement tombe : Gaston Dominici est acquitté. Une nouvelle qui ravira peut-être le déjà futur ex prof de droit à l'UPEC, Jean Sarkozy.