Des étudiants collaborent avec la prochaine mission de la NASA !

Ecrit par

Les étudiants du Massachusetts Institute of Technology (MIT) collaborent avec la NASA pour construire la sonde OSIRIS-REx. Le lancement est prévu pour septembre 2016.

Espace, frontière de l'infinie vers laquelle voyage notre sonde spatiale... Ces élèves du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ne sont peut-être pas fans de Star Trek, mais leur projet étudiant ira patrouiller dans le cosmos. Dans le cadre du programme New Frontiers de la NASA, une centaine d'étudiants participent à l'élaboration d'une sonde spatiale. En septembre 2016, OSIRIS-REx partira étudier l'astéroïde Bennu (de son petit nom 101955). Les étudiants du MIT se sont relayés pour concevoir le spectromètre imageur à rayons X REXIS. Cet appareil de mesure embarqué par la sonde complétera les analyses des éléments chimiques présents sur l'astéroïde. Il étudiera les rayons X générés par la surface de l'astéroïde (bombardée par le vent solaire) et les rayons X émis par le soleil vers l'astéroïde. "Les étudiants ont travaillé incroyablement dur pour en arriver là. Développer un instrument de vol et l'intégrer sur un engin spatial en partance pour un astéroïde représente un grand accomplissement" a déclaré Mike Donnelly, responsable du projet OSIRIS-REx au au Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt, dans le Maryland (Etats-Unis).

Des étudiants collaborent avec la prochaine mission de la NASA !

Les étudiants continueront de participer au projet en analysant les données relevées par REXIS au cours de la mission. Participer aux projets 2016 de la NASA, c'est plutôt classe sur un CV étudiant."REXIS a déjà atteint son objectif principal - à savoir former la prochaine génération de scientifiques et d'ingénieurs. Cette équipe peut être fière de ce qu'elle a accompli. Je suis impatient de voir les données collectées par REXIS sur Bennu, et les utiliser pour en savoir plus sur la chimie de la surface des astéroïdes" a déclaré Dante Lauretta, chef de l'équipe de recherche du projet OSIRIS-REx à l'Université d'Arizona à Tucson (Etats-Unis). La sonde OSIRIS-REx devrait collecter des données, mais également rapporter un échantillon d'environ 60 grammes de la surface de l'astéroïde. Les scientifiques espèrent trouver sur Bennu des indices sur l'origine du système solaire, et la provenance des molécules d'eau présente sur la Terre. Mieux connaître les astéroïdes devrait aussi permettre de mieux protéger la Terre... au cas où une nouvelle météorite dangereuse pour notre survie se pointerait à l'horizon. Aimerais-tu concevoir une sonde spatiale ?

Source : nasa.gov