Critiquée pour son look, cette étudiante en droit pète un câble !

Ecrit par

Paula Ursu est en première année de droit à la Royal Holloway University de Londres. La jeune femme répond à ceux qui critiquent son look.

Comment montrer que vous pouvez être à la fois intelligente et canon à la fac ? Paula Ursu (18 ans) a choisi la voie de presse. En première année de droit à la Royal Holloway University, la jeune femme n'a certainement pas froid aux yeux... ni la langue dans sa poche. Ses camarades de classe féminines critiquaient son look, jugé "trop sexy" pour satisfaire le sérieux exigé de leur profession. Paula répond aux accusation dans une tribune intitulée "J'en ai assez de ceux qui me jugent idiote parce que je m'habille bien pour aller en cours". Loin de manquer de goût - autant que nous ayons pu en juger - Paula prend le temps de se maquiller, de se coiffer et d'assortir ses tenues avant d'aller en classe. La jeune femme considère qu'il n'est pas acceptable d'arriver à la fac en pantalon de pyjama, comme ces lycéens. Elle estime aussi être victime d'une discrimination fondée sur son apparence physique. "Certaines filles m'ont dit que j'avais l'air de m'être mise sur mon trente-et-un pour aller à la fac. D'autres filles bizarres ont refusé de me parler" écrit-elle. Il ne lui faut pourtant que 20 à 30 minutes pour être prête le matin.

Critiquée pour son look, cette étudiante en droit pète un câble !

Entre l'intello mal fringuée et la jolie cruche, Paula refuse de choisir. "Je me réveille, je prends ma douche et je petit-déjeune. Ensuite, je choisis une tenue différente de la veille. Je me coiffe et je me maquille, c'est tout. C'est une sorte de rituel. Je sais que si j'aime mon apparence, je suis plus sûre de moi et je travaille mieux. Je le fais pour moi, et pour personne d'autre" affirme la demoiselle, qui parle par ailleurs cinq langues étrangères. Paula Ursu est une tête, ce qui signifie qu'elle a apparemment tout pour elle. La jalousie et les préjugés sexistes chez les autres étudiantes la scandalisent. Paula Ursu considère que sa démarche est une forme de prise en main de son propre destin, une attitude plutôt féministe. "Il y a déjà beaucoup d'hommes qui ne traitent pas les femmes comme leurs égales. C'est encore plus triste quand ce sont les femmes elles-mêmes qui en humilient une autre" dit-elle. Son histoire nous rappelle celle de cette étudiante new-yorkaise jugée "trop mignonne" pour être intelligente. Paula continue d'aller en cours avec son joli look, quoi qu'il arrive. Que pensez-vous de cette histoire ?

Source : The Telegraph