Cours en anglais à la fac : Les étudiants français sont-ils conservateurs ?

Ecrit par

Le projet de loi Fioraso est très critiqué au sein de l’assemblée où il est en ce moment–même, discuté. Mais qu’en est-il auprès des étudiants ? Zoom avec meltyCampus.

Le projet de loi de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche vise à réformer l’université avec notamment la mise en place de cours en anglais. Ce projet est particulièrement critiqué par la classe politique, mais aussi par certains étudiants et certaines associations étudiantes. En effet plusieurs syndicats ont appelé à une grève et à des manifestations mercredi 22 mai, jour où le texte doit être voté à l’Assemblée Nationale. Emmanuel Zemmour, président du syndicat étudiant UNEF, a déclaré ‘’Ce qui intéresse les étudiants c’est plutôt ‘est-ce que je vais pouvoir aller à l’université, réussir mon diplôme et trouver un travail ? ’ ’’. Un avis partagé par l'Uni-Met, un syndicat orienté à droite, qui dénonce, par la voix de son président Antoine Diers, un mauvais diagnostic ‘’ Le problème de l’université, ce n’est pas la langue, mais l’attractivité des diplômes ’’. Le syndicat appelle les parlementaires à amender le texte afin d’y garantir l’instauration d’un quota ‘’un minimum de 80 % des enseignements en langue française de manière à protéger notre exception culturelle’’. Pour finir, la FAGE est plutôt pour mais craint ‘’ qu’il y ait des parcours réservés aux étudiants étrangers ’’ et dénonce un manque d’investissement financier ‘’ c’est important qu’en troisième année (…), au moins une matière soit enseignée en langue étrangère, mais il faut pour cela donner les moyens aux universités de créer de réels apprentissages ’’.

Dans le même temps, il est important de souligner que de nombreux étudiants se réjouissent de l’arrivée probable de cours dispensés en anglais. Il y a deux ans, un sondage effectué à l’université parisienne Pierre et Marie Curie démontrait que 72% des étudiants sondés, souhaitaient ‘’davantage de cours d’anglais’’. Même si les étudiants sont attachés à leur langue maternelle et leur culture, ils sont de plus en plus nombreux à avoir compris l’intérêt de maîtriser une autre langue à l’heure où la société se mondialise de plus en plus et où des offres de stages fleurissent à l’étranger. Il suffit de regarder les chiffres, en plein croissance, des échanges Erasmus et, plus largement de la mobilité étudiante. Chaque année, le programme gagne plus de 1500 nouveaux jeunes. Et vous, quel est votre avis sur le projet de Geneviève Fioraso ?

Cours en anglais à la fac : Les étudiants français sont-ils conservateurs ? - photo
Cours en anglais à la fac : Les étudiants français sont-ils conservateurs ? - photo
Cours en anglais à la fac : Les étudiants français sont-ils conservateurs ? - photo
Cours en anglais à la fac : Les étudiants français sont-ils conservateurs ? - photo