Colocation : 10 choses que vous êtes le seul à savoir à propos de votre coloc' !

Ecrit par

Vous apprenez beaucoup d'une personne en vivant avec elle. meltyCampus vous propose les 10 choses que vous connaissez forcément sur votre coloc en vivant avec lui ou elle.

L'image que vous avez d'une personne que vous voyez à l'extérieur et celle que vous avez en vivant avec elle n'ont généralement rien à voir. Tout le monde essaye de paraître sous son meilleur jour, mais une fois que vivez ensemble, la donne change complètement. Le site collegetimes vous propose 10 choses que seul vous pouvez savoir sur votre coloc. Première chose, vous savez que votre colocataire perd ses cheveux à en juger la masse capillaire qui se niche au fond de la douche. C'est déjà l'horreur de retirer ses proches cheveux, alors franchement ceux des autres, non merci ! Sur le plan intime, si votre coloc fait venir ses partenaires dans sa propre chambre, aucun détail de sa vie sexuelle ne vous échappe (et tout particulièrement si sa chambre est à côté de la vôtre). Vous savez combien de fois il/elle l'a fait, s'il/elle a joui etc. Afficher une mine neutre le lendemain devant votre bol de corn-flakes est l'exercice le plus difficile que vous ayez eu à faire. D'ailleurs, voici 10 confessions scandaleuses racontées par les étudiants américains.

D'ailleurs, vous savez pertinemment quel genre d'amant/maîtresse votre coloc ramène chez vous. C'est fou, car de l'autre côté du mur, vous pouvez deviner son âge, son lieu d'origine et même... son poids ! Quelle intuition vous avez. Ce que vous adorez faire, c'est vérifier vos informations le lendemain au petit-déjeuner. Puisqu'aucun détail ne vous échappe, vous savez à quelle fréquence votre coloc va faire ses lessives. Généralement, ça n'arrive qu'une ou deux fois par mois... grand maximum. Rien qu'à en parler, vous êtes écœuré(e). De fait, votre flacon de gel antibactérien ne vous quitte jamais. Bon, dans le même ordre d'idées, vous savez combien de douche il/elle prend : ouf, une par jour, l'honneur est sauf, pas comme ces étudiants qui vivent dans la crasse. Sauf exceptions : gueule de bois, maladie... ou si vraiment il/elle a froid et qu'il n'y a plus d'eau chaude (bon sur ce point, on l'excuse car on ne le ferait pas non plus).

Sur le plan sentimental, vous savez le moindre de ses changements sentimentaux : qu'il s'agisse d'une rupture, d'une déception, d'un coup de coeur ou autre : vous êtes au courant. Vous connaissez aussi la situation de son compte en banque : selon ce que votre coloc va s'acheter, ce qu'il va manger, vous pouvez dire environ combien il lui reste sur son compte bancaire. Sur le plan artistique, vous savez aussi ce que vaut votre coloc : quand il se met à chanter sous la douche, en préparant son café, en faisant la vaisselle (bref, il n'arrête pas de chanter). D'ailleurs, ça vous arrangerait qu'il s'arrête. Vous connaissez le moindre de ses goûts en matière de films, de musique... et même de porno (eh oui). Pour info, une étude révèle que les femmes aussi sont des porn-addict. Enfin, pour couronner le tout, vous connaissez le moindre des habitudes bizarres ou dégoûtantes de votre coloc : sa manie de ranger des bouteilles de lait presque vides dans le frigo, de se coiffer dans la cuisine (mais pourquoi bon sang ?), de se ronger les ongles devant des séries américaines. Bref, vous n'en pouvez plus.

Source : http://collegetimes.com/