Classement des meilleures universités : Auquel se fier ?

Ecrit par

Les classements des universités sont toujours très attendus. Mais tous les classements se valent-ils ? meltyCampus revient sur une comparaison entre trois classements.

Si l'on se fie au classement du Timer Higher Education, (THE) c'est le California Institute of Technology qui est à la première place et ce pour la troisième année consécutive. L'établissement devance donc la très renommée Harvard, Oxford, Stanford et le Massachusetts Institute of Technology. Si l'on confronte ce classement à celui du QS, on s'aperçoit qu'il existe certes des similitudes mais aussi de nombreuses divergences. Au sein de cette classification, c'est le Massachusetts Institute of Technology qu'on retrouve à la première place suivie par Harvard, Cambridge, l'University College London et l'Imperial College. Dans ce classement, le California Institute of Technology arrive à la 10ème place, Oxford tient la 6ème place et Stanford la 7ème. Du côté du Timer Higher Education, l'Imperial College se classe 10ème et l'University College of London 21ème. Le troisième classement est celui de Shanghai (Arwu), qui est le plus avantageux pour les universités américaines. Ici, c'est Harvard qui est en tête du classement suivi par le Massachusetts Institute of Technology, Stanford, Cambridge, California Institute of Technology et Oxford.

Au final, on ne peut pas dire qu'au sein de ces trois classements, il y a d'importants écarts concernant le haut du tableau. Mais, il faut toutefois préciser que le classement de Shanghai fait apparaître dans son Top 50 quatre universités qui ne sont pas mentionnées dans les deux autres classements. Ces quatre universités sont l'UCL San Francisco, Rockfeller University, Texas Southern Medical Dallas et la Technical Universitat Munich. Le premier établissement français qu'on retrouve dans ces classements est l'Ecole Normale Supérieure. Elle est classée 28ème par QS, 65ème par THE et 71èùme par Shangai. Pour mettre au point ces classifications, le classement de Shanghai s'appuie sur la qualité de l'éducation; à savoir si des anciens étudiants de l'établissement ont reçu des Prix Nobel ou des médailles culturelles; la qualité de la faculté, c'est-à-dire si celle ci a un corps enseignant qui a reçu des Prix Nobel ou des médailles culturelles ou encore si ses chercheurs ont été cités dans 21 sujets de domaines différents; le rendement de la recherche, à savoir si des articles sont publiés dans la revue Nature et Science et enfin la performance universitaire de l'université. C'est une méthode claire pour définir son classement. Contrairement, au classement du Timer Higher Education qui reste assez évasive sur sa méthodologie. On sait qu'il s'appuie sur 13 indicateurs différents mais on ne nous donne pas les détails. Le classement du QS, quant à lui, ne donne aucune information sur sa pratique à classer les universités. Si vous devez vous fier à un classement parmi ces trois-ci, penchez-vous du côté du classement de Shanghai qui est très précis quant à ses critères de sélection.

Classement des meilleures universités : Auquel se fier ? - photo
Classement des meilleures universités : Auquel se fier ? - photo