Chine, pourquoi pas y étudier ?

Ecrit par

La Chine recherche des étudiants étrangers, et notamment européens. Si la découverte d‘une culture étrangère ne vous effraie pas, tentez votre chance !

On le sait, comme de nombreux pays à forte croissance tels que l'Inde, la Chine offre de nombreuses opportunités d’emplois qualifiés pour les diplômés occidentaux. Mais les possibilités d’études en Chine sont souvent sous-estimées. Chaque année ils sont 6000 étudiants français à faire le grand saut dans l’Empire du Milieu. Sophie de Tarlé de l’étudiant, en a parlé à nos confrères de France Info. D’après son expérience d’étudiante à Shanghai, les raisons d’étudier en Chine sont assez simples. Arnaud, 21 ans, explique : « Cette expérience en Chine nous permet de montrer que nous sommes capables de nous expatrier, de nous adapter à une autre culture, et de travailler dans un pays en forte croissance, ce sera forcément un plus sur notre CV ». En effet, la plupart des étudiants diplômés dans des écoles chinoises trouvent rapidement un employeur, asiatique ou non. Autre attrait de la Chine, un coût de la vie nettement moins élevé qu’en France. Quand les loyers français implosent et ne sont en aucun cas compensés par les APL, le loyer à Shanghai par exemple est de 150 à 200 euros par mois. Largement compensé par l’aide à la mobilité offerte par l’Etat français de 400€ par mois.

Chine, pourquoi pas y étudier ?

Au delà du logement, la vie nocturne est également très accessible, et variée. Les cocktails ne coûtent pas plus de deux euros, tout comme les courses de taxis, et les villes chinoises comptent de nombreux bars, boîte de nuit et autres salles de concerts. Pour étudier en Chine, deux opportunités s’ouvrent aux étudiants français. La première consiste à faire ses demandes auprès des universités du pays, qui démultiplient leurs programmes destinés aux étrangers ces dernières années, en anglais, et comprenant des cours de mandarin. La seconde option consiste à effectuer une partie de son cursus dans une école française bénéficiant d’un partenariat avec une université, voire possédant son propre campus en Chine, à l’exemple de Centrale, qui organisait récemment le 3Day Startup. L’avantage étant que les cours sont dispensés en français.

Chine, pourquoi pas y étudier ? - photo
Chine, pourquoi pas y étudier ? - photo