Chine : Ces étudiants suivent un camp militaire anti-addiction au web !

Ecrit par

Depuis 2008, l'addiction à internet est considérée comme une maladie mentale en Chine. Les lycéens sont rééduqués par l'armée.

Au pays de l'enfant unique, l'addiction à internet terrifie les parents. Pour remettre leurs rejetons dans le droit chemin, ils les envoient dans des camps de redressement militaire. Dans la banlieue de Pékin (nord-est de la Chine), la formation dure en moyenne trois à quatre mois. Ce sont de véritables prisons. Les étudiants suivent une discipline stricte, avec beaucoup d'exercice physique. Ce modèle d'éducation est courant en Chine, comme dans cette école d'esthétique. Les étudiants doivent obligatoirement consulter un psychologue. Ils suivent aussi un traitement médicalisé. La Chine reconnaît l'addiction à internet comme une maladie mentale depuis 2008. Les communications avec l'extérieur sont interdites. Les portables et les ordinateurs sont bannis. "C'est utile de venir ici. Si je tiens quelques mois, je profiterai mieux du sentiment de liberté en sortant. Et je suis sûr que je ne toucherai plus jamais aux jeux en ligne" explique Liu Jiaming devant la caméra d'AJ+. Il fait partie de ces 24 millions de jeunes Chinois qui ont été diagnostiqués dépendants à internet.

Chine : Ces étudiants suivent un camp militaire anti-addiction au web !

Pour la Chine, ce problème de santé est jugé prioritaire. En ligne de mire, les étudiants qui peuvent rester des jours entiers dans les cybercafés. Ou encore les lycéens qui s'enferment dans leur chambre devant un ordinateur, parfois pendant des semaines. "Une fois, un ami m'a emmené dans un cybercafé. J'ai commencé à jouer et je n'ai plus décollé jusqu'à ce que mes parents viennent me chercher. Ils m'ont envoyé ici" explique un étudiant anonyme. Tao Ran, addictologue, dirige le Daxing Center qui accueille les jeunes. Il parle d'addiction à internet quand le patient passe plus de six heures par jour sur le web, pour autre chose que le travail ou les études. "Les étudiants sont happés par ces jeux. Certains pensent qu'aller aux toilettes fera baisser leur performance, alors ils portent des couches. C'est pour cela que nous parlons d'héroïne électronique" expliquait-il en 2014 au New York Times. Sa méthode musclée inclut également une séance de critique et de culpabilisation des parents. La culture chinoise accorde une grande importance au contrôle de soi. Les camps de rééducation sont loin de faire l'unanimité. En 2009, le lycéen Deng Senshan (15 ans) y est mort des mauvais traitements. Que penses-tu de cette méthode ?

Source : AJ+