Chine : Ces étudiants esthéticiens suivent une discipline militaire !

Ecrit par

La Wenfeng Beauty and Hairdressing School forme les futurs employés de la franchise du même nom. Pour imposer un "standard unique" de prestation, les étudiants suivent une discipline rigoureuse.

C'est une école où les élèves marchent au pas, mais personne ne se prépare pour le champ de bataille. La Wenfeng Beauty and Hairdressing School forme les futurs esthéticiens chinois. Le campus se trouve à Shanghai (est de la Chine) depuis sa fondation en 1998. Ici, les étudiants se rassemblent dans la cour à 7 heures du matin pour la gymnastique matinale. Ils portent tous un uniforme inspiré de la marine, épaulettes comprises. Zhou n'a que 15 ans, mais il apprécie cet encadrement drastique. "Je me suis bien adapté. Quand j'étais chez moi, il n'y avait pas de règles strictes. J'avais l'habitude de me lever très tard tous les jours. Quand je suis venu ici, j'ai trouvé une atmosphère vraiment rigoureuse. Cela m'aidera beaucoup à l'avenir" déclare-il. Le jeune Zhou étudiera dans cette école pendant six mois, pour obtenir l'équivalent français d'un CAP. Chaque année, environ 3000 élèves sortent diplômés de la Wenfeng Beauty and Hairdressing School. Nous ne savons pas si ici aussi, les étudiantes plus jolies obtiennent de meilleures notes. Leur éducation peut coûter jusqu'à 38 000 yuans (environ 5 360 euros) selon la durée de la formation, de quelques mois à deux ans.

A ce prix-là, les étudiants aspirent à l'excellence. Tous apprennent et répètent les mêmes gestes, de la coupe de cheveux au massage relaxant. "A travers tout le pays, nous avons les mêmes standards. Quand les clients nous voient, ils reconnaissent à notre uniforme que nous sommes de Wenfeng" reconnaît Wang Min, une étudiante. Cette organisation militaire n'est pas inhabituelle en Chine, où les étudiants ont l'habitude de marcher au pas. Le directeur et fondateur de l'école lui-même donne de sa personne. Chen Hao dance avec les étudiants dans l'amphithéâtre, avant de prononcer son discours du matin. Bien qu'il n'ait lui-même pas fait l'armée, Chen Hao loue beaucoup cette discipline qu'il souhaite retrouver dans ses salons de beauté. Chen Hao possède le Wenfeng Cosmetology Group, qui compte 300 salons partout en Chine et plus de 10 000 employés. "Les étudiants doivent être comme des soldats. Ils doivent avoir la capacité d'exécuter des ordres. Leurs actions doivent être unifiées et standardisées. De leur apparence à leurs gestes - ce qui inclut les vêtements et l'uniforme - ils doivent être uniformisés" explique Chen Hao. La bataille géante de polochons comme dans cette autre académie militaire n'est pas à l'ordre du jour. L'entreprise de Chen Hao est souvent qualifiée de fast food de la beauté chinoise. Que pensez-vous de cette organisation ?

Source : Reuters