Charlie Hebdo : Une prof mise à pied pour propos complotistes !

Ecrit par

Les théories du complot n'épargnent pas les professeurs. A Bobigny, une enseignante a été mise à pied pour avoir tenu des propos complotistes devant sa classe. meltyCampus revient sur l'affaire :

En comparaison, le lapin blanc d'Alice au pays des merveilles est une histoire tout à fait sensée. Avec l'attentat de Charlie Hebdo, les théories du complot ont fleuri de plus belle sur la toile. Ce genre de spéculations fumeuses séduit plutôt les collégiens et les lycéens, même si la théorie du complot attire de plus en plus d'étudiants. Désormais, même les professeurs sont touchés par le phénomène. Quand les enseignant sombrent dans l'incohérence et la paranoïa, ça fait peur. L'histoire s'est déroulée lundi 12 janvier dernier sur le Campus des métiers et de l’entreprise. Il s'agit d'un centre de formation professionnelle de Bobigny qui accueille 1 500 apprentis de 16 à 21 ans. Ce jour-là selon Le Monde, une prof' consacre une partie de son cours de "droit, économie dans la formation de vente" à une remise en cause des événements survenus à Charlie Hebdo et à l'Hyper Casher quelques jours plus tôt.

Un policier "soi-disant mort" :

Devant une classe ébahie, Mme M. parle du "flic soi-disant mort" [NDLR il s'agit d'Ahmed Merabet, dont nous confirmons qu'il est bel et bien décédé d'une balle de Kalachnikov tirée à bout portant]. Chez meltyCampus, nous pensons que ne pas colporter des âneries non-vérifiées (et super blessantes pour les familles qui ont enterré leurs morts) devrait faire partie des 5 choses que la fac devrait nous apprendre. L'enseignante affirme qu’"on n’a pas vu les corps des journalistes" et poursuit en ces termes "C’est un business, un coup d’Etat pour supprimer la religion musulmane. Ils ont eu le temps de monter un sketch". Comme si ce délire ne suffisait pas, elle ajoute que les prophètes "ont été salis par les représentations de vieux hommes moches avec du bide", et enfin que "la religion musulmane autorise de tuer pour défendre [sa] religion". Très choqué, un étudiant enregistre une partie de ce discours. Le lendemain, l'enregistrement est transmis à la hiérarchie de l'établissement. Mise à pied, cette prof risque la radiation. En attendant la décision du rectorat, le président du Campus, M. Toulmet, a déjà été convoqué au commissariat.

Source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/16/bobigny-une-enseignante-mise-a-pied-pour-avoir-tenu-des-propos-complotistes_4557525_3224.html