Cette étudiante sugar baby gagne 3000 dollars par mois !

Ecrit par

Quand l'université coûte très cher, certaines étudiantes deviennent sugar baby. Elles sortent avec un homme plus âgé contre de l'argent.

En Australie, la vie quotidienne est chère. L'inscription à la fac n'est pas donnée non plus. C'est uniquement pour raisons financières que Maya (18 ans) est devenue sugar baby. Cette jeune Australienne originaire de Tanzanie s'est lancée dans cette carrière lucrative fin 2015. Au départ, il s'agissait juste d'une plaisanterie de la part d'un ami. Il avait entendu parler de ce système dans l'émission d'Oprah (célèbre présentatrice et journaliste TV américaine). Maya l'a pris au mot, en s'inscrivant sur un site de rencontre spécialisé. Le principe est vieux comme le monde. Des clients masculins plus âgés - les sugar daddies - entretiennent des jeunes filles. Ils payent les étudiantes pour les accompagner en voyage, à dîner ou simplement se promener... Chaque sugar baby gagne environ 3000 dollars par mois. Le système penche parfois dangereusement vers la prostitution. "Je ne fais pas tout ce qui est sexuel. Si je couchais avec un sugar daddy, je roulerais en BMW, j'aurais un appartement à Pott Points à Sydney et j'aurais adopté un chien vraiment mignon. Je suis tentée parfois quand je suis vraiment fauchée" raconte Maya au Daily Mail.

La mère de Maya est une ancienne maquerelle, qui travaillait à Sydney dans les années 1980. Notre étudiante peut compter sur un certain soutien de sa famille, même si la maman ne souhaite pas que sa fille deviennent une prostituée. Maya ne regrette pas son style de vie confortable. En revanche, le regard de la société sur son activité est plus difficile à assumer. "La seule chose qui me refroidit, ce sont les jugements très durs de mes amis" avoue la jeune fille. Avec l'argent qu'elle gagne (en partie dépensé pour se faire plaisir), Maya espère bientôt partir s'inscrire à la fac à Melbourne. Elle pense qu'elle continuera, si le système lui permet d'éviter de s'endetter pour ses études. Maya a quand même commencé à se renseigner sur les boulots étudiants possibles, histoire de se ménager une porte de sortie. Il y aurait actuellement 82 670 sugar babies en activité sur les campus australiens. Que penses-tu de son histoire ?

Source : The Daily Mail