Ces drogues pour étudier...

Ecrit par

Avant, on prenait un petit déj' pour être en forme jusqu'à midi. Aujourd'hui, l'heure est au double expresso, à la vitamine C… et aux médicaments ! Retour sur ces nouvelles drogues qui nous permettent de tenir éveillés…

À chacun sa méthode pour rester éveiller ! Après la polémique sur les boissons énergisantes, dangereuses (ou pas ? ) sur la santé, voici les "smart drugs" ou drogues de l'intelligence ! Très appréciées des étudiants qui se lancent dans des cursus "difficiles", ces smart drugs sont de plus en plus répandues. Mais de quoi s'agit-il exactement ? La plus connue a pour nom Ritalin. Ce produit est à l'origine prescrit à des personnes atteintes de troubles dépressifs, d'hyperactivité, ou de la maladie d'Alzheimer… Il a pour mission de les aider à se focaliser sur un sujet donné. Pour cela, cette petite pilule agit sur les neuromédiateurs, qui gèrent les informations relatives à la mémoire, à la concentration ou à l'humeur. Mais de même qu'un excès de caféine peut provoquer une irritabilité et une hyperactivité, quels sont les effets secondaires du Ritalin ?

Ces drogues pour étudier...

La réponse n'est pour l'instant pas complète. Car si les résultats sur les personnes malades sont bons, aucune étude n'a jamais été faite sur les personnes en bonne santé. Selon LeFigaro.fr, le Ritalin fait partie des médicaments à risques utilisés au quotidien. Or, les effets secondaires font peur. En même temps, on s'en doute, vu la gravité des maladies pour lesquelles ce traitement est prescrit ! En fait, les risques en cas de surdose, ou de prise du médicament sans raison médicales sont simples : votre cerveau deviendra paresseux. Un peu comme nous à la fac, lorsqu'on sait qu'on trouvera toujours une âme charitable pour nous prêter le cours qu'on a raté! A force d'être stimulé artificiellement par le Ritalin, les récepteurs n'agiront plus d'eux même. Ils seront déréglés, et une fois que vous déciderez de vous passer de la chère pilule, plus rien ne fonctionnera comme avant. Il faudra du temps, comme lorsqu'on arrête le sport, pour que les muscles (en l'occurrence les récepteurs ! ) fonctionnent correctement tout seuls ! Ajoutez à cela une série de conséquences supplémentaires, comme la tachycardie, l'augmentation de la tension, des tremblements qui nuisent à la vie quotidienne. Alors le Ritalin, une sorte d'ecstasy légale ? La comparaison est forte mais pourtant. Les témoignages ne sont pas sans rappeler les effets que produisent cette drogue : euphorie, solidité… de quoi séduire les étudiants, surtout à la veille de partiels ou de devoirs à rendre…

Ces drogues pour étudier...

Mais comment un médicament si controversé peut-il être vendu si aisément ? La réponse est simple : Internet. Et de préférence, sur les sites américains s'il vous plait. Rien de plus facile que de prendre sa carte bleue, et de commander une, deux ou trois boites. Les médecins peuvent rentrer chez eux, Internet a encore frappé. La durée d'utilisation et la quantité de pilule par jour est laissée à l'appréciation du consommateur, même si la notice (que personne ne lit, on ne va pas se mentir) met en garde contre les risques d'un surdosage éventuel. Alors si on revenait à la bonne vieille caféine/vitamine C ? Cette fois au moins, les risques sont connus de tous : jaunissement des dents, irritabilité, problèmes de foies… Là encore, l'excès en tout nuit. Mais les effets secondaires semblent amusants, en comparaison de la paresse neurologique provoquée par les "smart drugs". Et puis pour ceux qui n'aiment pas le café, pas de panique : le thé reste encore la troisième boisson la plus bue au monde, et dans l'opinion publique, elle bénéficie d'une meilleure image que son concurrent le café! A ne pas oublier toutefois, que le thé aussi contient de la caféine-même si la dose est moindre, et que le meilleur moyen de rester éveillé en cours et pendant ses partiels reste quand même une bonne hygiène générale de vie. Plus facile à dire qu'à faire c'est vrai…

Ces drogues pour étudier...