Cecil le lion : Sa mort indigne les étudiants sur les réseaux sociaux !

Ecrit par

La nouvelle a fait le tour des médias et a particulièrement choqué les étudiants, qui l'ont largement relayée sur les réseaux sociaux. meltyCampus fait le point !

Qui est Cecil le lion ? Ce n'est pas le surnom d'une star quelconque : il s'agit bien d'un véritable lion, âgé de 13 ans. Au Zimbabwe, où il vivait au sein d'une réserve naturelle, c'était une vedette. Avec sa crinière noire, c'était le roi des animaux du coin, le lion le plus connu du pays ! Or, nous apprend Le Figaro, son corps sans vie a été découvert il y a deux semaines à l'extérieur de la réserve. Il faut savoir que la chasse y est, bien évidemment, interdite. La vague d'indignation est partie du Zimbabwe, les médias nationaux ayant tous fait leur deuil de Cecil. Plusieurs associations locales, notamment étudiantes, ont alors abondamment partagé plusieurs pétitions pour protester contre cette mort absurde. Nous en profitons pour vous rappeler que devenir avocat de la cause animale, c'est maintenant possible !

Cecil le lion : Sa mort indigne les étudiants sur les réseaux sociaux !

Or, la vérité a éclaté : le coupable n'est pas un braconnier. Ceux-ci, souvent acculés par la misère, ne peuvent souvent pas résister aux fortes sommes d'argent que leur rapporte la vente d'ivoire, de cornes ou autres parties du corps d'animaux sauvages réputées pour avoir des propriétés médicinales. Cela ne rend bien sûr pas leur activité excusable, mais permet de l'expliquer. Ici, rien de tout ça. Deux hommes ont été mis en cause par la justice zimbabwéenne, un organisateur de safaris et le propriétaire de la ferme où a été retrouvé Cecil. Ils auraient organisé "l'expédition" pour le compte de Walter James Palmer, riche dentiste originaire du Minnesota, aux États-Unis, au tarif de 50.000$. Celui-ci n'en est apparemment pas à son coup d'essai. Ses comptes sur les réseaux sociaux, submergés par des centaines de messages injurieux, ont été clôturés. Son excuse ? Il croyait la chasse légale et ignorait que Cecil était si aimé... Par contre, la chasse au lion, non, il ne voit pas le problème. Finalement, on préfère les mecs des pires messages Tinder et des pires photos de soirée : ils ont l'air plus sympa.

Source : lefigaro.fr