FN à Sciences-Po : Les étudiants contre Wallerand de Saint-Just

Ecrit par

A Sciences Po Paris hier, une conférence où étaient invités plusieurs candidats à la mairie de Paris était organisée. Le Collectif Sciencespistes Autonome Contre l'Extrême Droite manifestait contre la participation du candidat FN. meltyCampus était sur les lieux.

Hier après midi à Sciences Po Paris (dont les frais d'inscriptions vont augmenter), se succédaient sur scène les candidats à la mairie de Paris, Anne Hidalgo (PS), Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), Christophe Najdovski (EELV), Wallerand de Saint-Just (FN) et Danielle Simonnet (PG). A l'invitation de Sciences Po TV, la télé des élèves de la fac, et en partenariat avec le Huffington Post, les candidats ont pu présenter le programme et échanger avec les élèves. Contrairement à ce qui était annoncé par le Collectif Sciencespistes Autonome Contre l'Extrême Droite, Marine Le Pen n'était pas présente. Si notre journaliste présent sur les lieux n'a pas pu assister à la conférence où s'exprimaient les candidats à la mairie de Paris, quelques informations ont tout de même pu être récupérées.

FN à Sciences-Po : Les étudiants contre Wallerand de Saint-Just

La sortie de la candidate PS, Anne Hidalgo, a été accompagnée de huées venant de jeunes mobilisés devant Sciences Po Paris. Rien comparé à ce qui allait se dérouler quelques minutes plus tard. Une vingtaine de membres du Collectif Sciencespistes Autonome Contre l'Extrême Droite, auxquels se sont joints des membres des syndicats étudiants Unef, Solidaires étudiant-e-s ou encore EELV Sciences Po, ont protesté dans l'enceinte même du bâtiment étudiant. Avec des slogans tels que "On n'oublie pas, on pardonne pas, le fascisme ne passera pas" ou "Pas de fachos dans nos quartiers, Pas de quartiers pour les fachos", les manifestants s'opposaient à la présence du candidat FN lors de la conférence. Une attitude jugée "ridicule" par une étudiante que nous avons croisé et "incompréhensible" pour un groupe d'étudiants de Sciences Po, bloqués à l'entrée du bâtiment par le mouvement. Pour eux, qui ne prennent pas parti, il vaudrait mieux "laisser s'exprimer librement le candidat d’extrême droite, pour ensuite réfuter ses idées par des arguments clairs".

FN à Sciences-Po : Les étudiants contre Wallerand de Saint-Just

Pour encadrer la manifestation, une cinquantaine de CRS étaient présents. Au sortir de leur démonstration, quelques heurts légers entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu.

FN à Sciences-Po : Les étudiants contre Wallerand de Saint-Just
FN à Sciences-Po : Les étudiants contre Wallerand de Saint-Just