Canada : Une tuerie dans une université évitée de justesse !

Ecrit par

Grâce à une psychiatre, une fusillade a été évitée dans une université de médecine, au Canada. Retour sur les faits.

Après ces 3 étudiants ayant empêché une fusillade dans un train il y a quelques jours, c’est une autre tuerie qui vient d’être évitée. C’est un véritable drame qui a failli se produire dans l’université de médecine Dalhousie, au Canada. Un étudiant comptait en effet tuer la vice-doyenne, sa fille étudiante à l’université ainsi que 10 à 20 autres personnes. C’est sa psychiatre qui a donné l’alerte. Son patient, un homme de 30 ans inscrit à l’université venait d’apprendre qu’il allait être renvoyé et était furieux. Il lui aurait alors révélé ses attentions de vengeance qui impliquaient le meurtre de la vice-doyenne voulant le renvoyer mais aussi de sa fille, ainsi que d’une dizaine de personnes. Il se serait ensuite suicidé. Prenant très au sérieux les dires de son patient, la psychiatre aurait alors décidé d’alerter les forces de l’ordre. La fouille de l’appartement de l’homme lui a donné raison.

Canada : Une tuerie dans une université évitée de justesse !

En inspectant son appartement, les forces de police ont en effet retrouvé de quoi commettre un véritable massacre : une carabine semi-automatique SKS d'origine russe, un fusil de calibre 22 Henry Golden Boy, près de 2000 cartouches de fusil et deux boîtes de balles. Une chose d’autant plus inquiétante que l’homme était membre d’un club de tir local. S’il a été immédiatement arrêté, il vient d’être remis en liberté sous caution avec l’interdiction d’avoir une arme en sa possession, de prendre contact avec la vice-doyenne et avec l’obligation de résider chez ses parents jusqu’à son procès. La sécurité reste, elle, encore aujourd’hui accrue sur le campus. Cette histoire ne survient que quelques jours à peine après une fusillade sur un campus américain ayant entraîné la mort d'un étudiant.