Canada : Les frais d'inscription triplent pour les Français !

Ecrit par

Depuis plus de 30 ans, un partenariat privilégié permettait aux étudiants français de suivre leurs études au Québec à prix cassé. Leurs frais d'inscription vont tripler. Les explications de meltyCampus :

Rien ne va plus pour les 12 000 étudiants français qui suivent leurs études dans la belle province. Nos concitoyens étudiants expatriés représentent quand même 37% de la population estudiantine du Québec. D'après le Parisien Etudiant, un nouvel accord a été conclu entre la France et le Canada pour remplacer celui de 1978. A la rentrée prochaine, les frais d'inscription seront multipliés par trois pour les étudiants français qui suivent leur scolarité au Québec. Ils passeront de 2 300 dollars à 6 650 dollars canadiens, comme pour les autres élèves étrangers. Cette mesure ne concerne que les nouveaux inscrits en premier cycle universitaire. Le gouvernement canadien espère ainsi économiser 120 millions de dollars canadiens par an. Le Premier ministre Philippe Couillard élu en 2014 en avait même fait une promesse de campagne. Le Canada vit à l'heure de l'austérité. En 2014, des manifestations géantes avaient eu lieu à Montréal pour protester contre les augmentations des frais d'université pour les étudiants nationaux cette fois.

De leur côté, les élèves de master et de doctorat continueront de bénéficier des mêmes tarifs que les Québécois... pour l'instant. La France a consenti à céder du terrain, puisqu'aucune réciprocité ne s'exercera sur les étudiants québécois qui suivent leurs études dans l'hexagone. Ils continueront à bénéficier de petits tarifs dans les universités publiques. Selon la ministre québécoise des Relations Internationales et de la Francophonie, Christine Saint-Pierre, nous faisons encore une bonne affaire au Québec. Il est vrai que le Québec reste un bon plan pour partir étudier en Amérique du Nord. Il suffit de comparer avec les tarifs exorbitants des Etats-Unis. D'autre part, proportionnellement parlant, l'accord de 1978 a plus bénéficié aux étudiants français qu'aux étudiants canadiens. Ce ne sont pas les étudiants québécois en France qui ruineront les universités françaises. Mais avec ces nouveaux tarifs, les Français auront-ils toujours les moyens de venir étudier de l'autre côté de l'Atlantique ? Chez meltyCampus, nous espérons que les étudiantes françaises ne viendront pas grossir les rangs des sugar babies canadiennes.

Source : http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/le-quebec-triple-les-frais-d-inscription-des-etudiants-francais.html