Brésil : Quand une Miss se fait arracher sa couronne par la dauphine, ça donne ça (Vidéo)

Ecrit par

Vous pensez que les Miss ne sont que des princesses sans personnalités ? Détrompez-vous, elles sont prêtes à user des poings pour dénoncer une injustice. Au Brésil, la dauphine a carrément arraché la couronne de la gagnante.

On regarde tous chaque année et avec admiration le défilé des Miss ; on aimerait bien nous aussi être élue la plus belle femme de France. Alors que la plupart des étudiants préfèrent rester derrière leur écran pour critiquer les différentes Miss (c'est tellement plus drôle), d'autres tentent l'expérience et affrontent les concours de Miss. Ce n'est pas toujours simple d'accéder au podium surtout quand la future Miss doit d'abord convaincre le jury de sa propre région avant de participer au concours national. Alors que Camille Cerf a déjà été élue Miss France 2015, on observe avec attention les candidates du monde entier pour savoir qui l'affrontera au concours de Miss Univers. Si vous trouvez les cérémonies ennuyantes et sans action, c'est que vous n'avez pas vu l'élection de Miss Amazonie au Brésil. Ce n'est pas toujours simple de voir passer juste sous son nez la fameuse couronne et pour se venger Sheislanne Hayalla, la dauphine a enlevé sans pitié la couronne de la gagnante (arrachant quelques cheveux au passage) avant de la jeter par terre et de quitter la scène. meltyCampus vous laisse découvrir la scène.

Rien ne présageait une telle violence, d'autant plus que quelques minutes avant la scène, Sheislanne Hayalla félicitait avec le sourire Carolina Toledo, la nouvelle Miss Amazonie. Pourquoi une telle réaction ? La dauphine s'est expliquée clamant que le concours était truqué. Selon le site France info, cette dernière aurait expliqué que Carolina aurait obtenu plusieurs privilèges pendant le concours et son nom était murmuré en coulisses comme étant la future gagnante. "L'argent a parlé ici à Manaus et je voulais montrer aux Amazoniens que l'argent n'avait rien à faire ici. Elle ne méritait pas ce titre. […] Il y avait des candidates mieux préparées qu'elle […] Je ne regrette rien. Ce n'est pas contre elle mais contre les organisateurs" a affirmé Sheislanne. Depuis l'affaire, les responsables du concours n'ont pas voulu s'exprimer sur la suspicion de fraude mais ils réfléchissent à une éventuelle sanction pour la dauphine. Sera-t-elle destituée comme la Miss Champagne-Ardenne, Julie Campolo ? La nouvelle Miss Amazonie, une étudiante en droit de 20 ans a tenu à s'exprimer et s'est dit "très attristée [...] Il n'y a pas de mots pour décrire ce que je ressens". Une affaire à suivre.

Source : France indo