Bref, j'suis étudiant : Opération "Un job pour la rentrée" !

Ecrit par

Cet article aurait pu s’appeler "Bref, j’suis étudiant : Je suis pauvre" mais rares sont les étudiants qui se considèrent comme riches. Tous ne prennent cependant pas pour autant un job.

Bref, je pars en quête d’un job pour cette année. Une quête. Oui, je crois que le mot est approprié ici. Telle une Daenerys Targaryen, je pars donc à la recherche de mon trône de fer à moi. L’initiateur d’une telle quête : le BDE. 150€. C’est le prix d’un week-end de débauche à la plage appelé "WEI". 150€. C’est donc le montant à débourser pour se faire quelques potes et plus si affinités… . Un paquet de Curly coûterait moins cher. Mais bon, quand il faut, il faut. Mes parents étaient visiblement peu enclins à m’aider à développer ma vie sociale. Utiliser des grands mots tels que "cohésion", "unique" ou "tradition" n’y a rien fait. C’est un peu comme si à la place de ces mots ils avaient compris "alcool", "sexe" et "débauche". C’est très exagéré, je trouve. Enfin bref, il ne me restait plus que deux options. Option n°1 : Imprimer des CV. Option n°2 : Faire chanter mes potes avec des photos embarrassantes d’eux aux soirées de l’an dernier. Choix évident ; ça sera le chantage. A moins que… . Oui, en fait non parce qu’ils ont probablement encore plus de dossiers sur moi. Curriculum vitae, ça sera donc !

Phase 1 : Inscription sur des sites de babysitting et de cours particuliers. Pas trop fatiguant et plutôt très bien payé. Echec du 1er cours de maths. Mon élève m’a perdu quand il a commencé à parler de matrice. Phase 2 : glisser un petit mot dans les BAL de mes voisins. Echec là encore. Les soirées hebdomadaires jusqu’à 4h du mat’ n’y sont sans doute pas étrangères. Phase 3 : me faire violence et aller voir Ronald. Echec cuisant. Ça sera sans doute les Curly à la place du WEI cette année. Un petit verre au bar pour noyer mon chagrin ? Au distributeur, le mec devant moi a visiblement oublié de récupérer ses billets en partant : 2 coupures de 100€. Vous voyez Leonardo Dicaprio aka Jack dans Titanic quand il crie "Je suis le roi du monde". <- Pretty much me at that moment. Je me suis même surpris à faire un "SELF-FIVE" à la Barney Stinson. TRUE STORY. Adieu le job étudiant, adieu les curly, et bonjour le WEI ! Si vous n’avez pas autant de chance, découvrez les meilleurs jobs étudiants à choper par BNP Paribas & melty !