Bref, j'suis étudiant : Je ne fête plus jamais Noël (ou pas) !

Ecrit par

A quoi ressemble la vraie vie d'un étudiant ? Bref, vous raconte l'histoire d'un jeune homme qui dit tout de ses états dames et de ses joies.

Bref, j'avais beau faire comme si de rien était, c'était bientôt Noël. Enfin, dites ça à ceux qui vivent encore chez leurs parents ou qui ont des enfants. Quand on est étudiant, on a ni sapin, ni décorations de Noël. J-7 avant Noël : Je sors de la fac, il me reste deux partiels avant les vacances. Je devrais être heureux, le problème, c'est qu'une fois les cours terminés, je vais devoir trouver des cadeaux pour ma famille, ce qui me saoule déjà d'avance. Je n'avais pas envie de me retrouver coincé dans des magasins bondés de monde avec pour seule radio, les chants de Noël. Deux choix se présentaient à moi : 1- rentrer chez moi pour aller réviser, 2- choisir un sapin. Tiens, il y a justement des arbres au bout de la rue. J'en regarde un, puis deux. Je me dis qu'il faudrait peut-être que je sache le prix. 10 euros minimum, la flemme. Je rentre chez moi, deux heures après, sans sapin, ni cadeau et sans avoir révisé. J-5 : Je prépare mes bagages. Oui, j'ai décidé de rejoindre mes parents en Bretagne, chez ma grand-mère. Là où il y a tellement peu de réseau qu'avoir un portable ne sert plus à rien.

running muppets late go go go running late

J-4 : Je vais louper mon train, j'ai l'impression de revivre le jour de ma pré-rentrée. J'ai un souci avec les horaires, mais bon je suis habitué. J'arrive à la gare, mon train part dans cinq minutes et les couloirs sont bondés. Escalator, escalier, escalator, escalier, escalator. Mauvais choix. Tout le monde galère à descendre leur valise et leurs sacs remplis de cadeaux de Noël. Merci de détruire l'esprit de Noël ; moi, je crois encore au Père Noël. Mes parents viennent me chercher, "alors, tu n'as pas trouvé de job pour ces vacances ? T'as pas cherché quoi !". Merci de me rappeler que je suis un bon à rien et que je préfère sécher mes cours plutôt que bosser. Ce n'est pas si faux après tout. Jour J : Ma mère m'oblige à l'aider à préparer le repas car toute la famille arrive. Je soudoie mon petit-frère pour qu'il fasse les choses à ma place, je soudoie mon cousin pour qu'il me kidnappe ; ça marche. Les invités arrivent : "tu es toujours en première année ? Tu as encore changé de filière ? Quand est-ce que tu commences à bosser sérieusement ?". Bref, c'est Noël en famille et chaque année, c'est la même chose. Comment s'est passé ton Réveillon ?