Bourses étudiantes : Cette étudiante reçoit 3 millions de dollars !

Ecrit par

Pour attirer les talents, les facs américaines ne lésinent pas sur les moyens. Cette étudiante a reçu plusieurs millions de dollars. meltyCampus raconte :

Arianna Alexander a de quoi se réjouir. Originaire des quartiers d’Hyde Park à Chicago (nord-est des Etats-Unis), cette lycéenne suivait les cours à la Kenwood Academy High School. Cette année, elle a obtenu son diplôme du lycée avec l'excellent résultat final de 5.1 sur une échelle qui s'arrête normalement à 4.0. Aussitôt, 26 universités dont 6 de l'Ivy League lui ont écrit pour qu'elle viennent étudier sur leur campus. Devant les caméras d'ABC7, la jeune fille est encore toute étourdie de son succès. "C'est difficile à réaliser. J’ai reçu des lettres, des mails. Tous me disent “Viens ici ! Viens ici ! ” Ils me bombardent d’informations !" raconte-elle. Pour mieux la convaincre, les universités ont mis la main à la poche. Arianna s'est vu offrir une bourse de 3 millions de dollars, ce qui écarte le spectre du coût exorbitant de la fac. "Je me dis que les frais de scolarité ne sont plus un problème, que je n’ai plus à m’inquiéter de ça. Pour les jeunes de mon âge, ce n’est pas rien" dit-elle. Pendant ce temps, en France les bourses au mérite sont divisées par deux. Cette histoire est une excellente publicité pour son lycée. Quelques années plus tôt, un autre excellent élève de la Kenwood Academy High School avait reçu une bourse d'1 millions de dollars. Un exemple qui a inspiré Pierre Alexander pour motiver sa fille. "Je lui ai mis dans la tête qu’elle pouvait faire pareil. Quand elle a atteint et dépassé le million, je lui ai dit de viser les deux. Elle a encore réussi, alors je lui ai dit de viser les trois, et elle l’a fait" témoigne-t-il.

Bourses étudiantes : Cette étudiante reçoit 3 millions de dollars !

Chez meltyCampus, nous nous réjouissons qu'Ariana échappe à ces 10 réalités nulles de l'étudiant pauvre. Restait pour la meilleure élève de l'Illinois à arrêter son choix. La jeune fille s'est fiée au conseil de son professeur, Paul Brush. "Il m’a demandé ce que je pensais de la Wharton School of Business. J’ai répondu que je ne savais absolument pas de quoi il me parlait. Alors il m'a montré" se souvient Arianna. La Wharton School of Business est le département d'économie de la prestigieuse fac de Philadelphie. Arianna suivra donc les cours à l'Université de Pennsylvanie ou UPenn. Paul Brush est ravi d'avoir pu jouer son rôle de conseiller d'orientation. "C'est une partie du travail du professeur" explique-t-il. Arianna est la dernière d'une famille de quatre enfants. Ses aînés sont tous déjà passés par l'université, un investissement qui a beaucoup pesé sur les finances de la famille. "Son succès est une bénédiction. Maintenant, je n'ai plus à m'inquiéter pour elle" confie son père. La jeune fille explique son succès par l'éducation que ses parents lui ont donnée. Elle résume ainsi leur état d'esprit : "Travaille dur, prie et n’abandonne pas. Peu importe ce que tu fais, du moment que tu donnes le meilleur de toi-même." Pierre Alexander confirme : "ma femme et moi lui avons toujours dit que si elle faisait de son mieux, elle serait la meilleure." Maintenant qu'elle sait où étudier, Arianna pense gastronomie. Plus tard, elle souhaite ouvrir quatre restaurants.

Source : Le Figaro Etudiant