Bizutage : 8 mois de prison avec sursis pour les 4 étudiants de Paris Dauphine

Ecrit par

meltyCampus vous avait déjà parlé de cette affaire de bizutage qui a eu lieu à Paris Dauphine, affaire qui s'est achevée aujourd'hui au tribunal. Voici le verdict :

Il y a un mois, meltyCampus partageait avec vous le récit dece bizutage qui a dégénéré. Ça s'était déroulé à Paris Dauphine et ça avait entraîné l'arrestation de quatre étudiants de la fac. Ces derniers risquaient trois mois de prison avec sursis et une amende de 1 000 euros. Le site Libération.fr nous annonce que le tribunal a décidé aujourd'hui d'augmenter cette peine. En effet, les coupables ont écopé de huit mois de prison avec sursis, ainsi que 8 000 euros de dommages et intérêt à verser à la victime. Sans oublier que tout ceci apparaîtra dans leur casier judiciaire ! Coup dur pour ces étudiants qui étudient désormais dans des grandes écoles ou universités. Pour leur défense, les accusés ont déclaré : "On n'a fait que répéter des choses qu'on avait vécues, c'était ritualisé", " ça a toujours été comme ça", "On n'a jamais eu le recul suffisant pour remettre en cause ces pratiques". Quoi qu'il en soit, ces étudiants ne se doutaient pas qu'une blague, comme ils peuvent l'appeler, allait les entraîner à la case prison.

Cette affaire avait débuté le 25 octobre 2011, lorsque ces étudiants avaient gravé le nom de leur association en lettre de sang dans le dos du bizut. Lors d'une première audience, la victime avait déclaré : "j'ai été pris de court. Je me suis laissé emporter. Je ne contrôlais plus rien. Je m'en veux beaucoup. Je leur en veux beaucoup. À la fin, le but n'était plus d'être Japadien. C'était que ça s'arrête et que je puisse rentrer chez moi". Les bizutages qui "dépassent les limites" sont de plus en plus fréquents en France comme en Amérique. Fin mai, on apprenait même que l'actrice Mélanie Laurent avait été victime de cette pratique.