Barack Obama : Le sulfureux passé d'un étudiant pas comme les autres

Ecrit par

Hier est paru le neuvième numéro de Vanity Fair où l’on peut découvrir un portrait unique de Barack Obama. Le magazine retrace le passé sulfureux de cet étudiant pas comme les autres. meltyCampus revient sur ces confidences.

Barack Obama, ce président jeune et moderne n’aura pas fini de nous étonner. Lors des dernières élections, meltyCampus avait fait le point sur l'étudiant qu'était Barack Obama mais dans l'autobiographie "Les Rêves de mon père" (1995), ce dernier se livre complètement. Pure People revient sur l’article de Vanity Fair qui s’inspire de cette biographie. A l'université, il est décrit par ses anciens camarades de classe comme "un type tranquille, sympa, charismatique [qui] vivait relax.". Il quitte le domicile familial à l’âge de 18 ans pour rejoindre l’Occidental College de Los Angeles. Cet élève aux résultats irréguliers pense davantage aux filles, au surf et à la fête qu’aux études : "On a passé du bon temps. On étudiait à la bibliothèque jusqu’à minuit, avant de rentrer à la résidence pour faire la fête dans ma chambre". Barack Obama se dévoile complètement et n’hésite pas à livrer sa véritable blessure : l’abandon de son père. Adolescent, il a du mal a trouver sa véritable identité et se tourne vers la drogue : " L’herbe m’a aidé, ainsi que l’alcool ; parfois une petite ligne de coke, quand on pouvait se la payer". Le président a toujours assumé son passé et cette consommation illicite : "J’ai fumé de l’herbe quand j’étais jeune. Je ne pense pas que ce soit plus dangereux que l’alcool. Je considère que fumer de l’herbe est une mauvaise habitude et un vice".

Barack Obama : Le sulfureux passé d'un étudiant pas comme les autres

L’université dans laquelle il étudie va lui permettre de découvrir l’homme politique qu’il est. Le 18 février 1981, le futur président prononce son premier discours politique lors d’un rassemblement anti-Apartheid dans un amphithéâtre de l’université. Devant 300 personnes, il commence son discours par ces mots : "il y a une lutte qui se passe en ce moment ". Il fait l’unanimité auprès de son public et mais l’intimité, un de ses camarades confie "le soir même, il a pleuré en buvant des bières". 33 ans plus tard, le Président des Etats-unis a accepté d’être accompagné par le journaliste David Remnick lors de ses déplacements. Il s’est longuement confié et a évoqué la solitude du pouvoir et les combats qui lui restent à mener pour laisser une trace dans l‘histoire. Ce président n'hésite pas à assumer ses responsabilités et il s'est officiellement excusé auprès de professeurs d’histoire de l'art pour ses propos polémiques,

Source : http://www.purepeople.com/article/barack-obama-alcool-drogues-fetes-son-etonnant-passe-d-etudiant-devoile_a137219/1