Bac 2014 : Comment se passe la correction de copies ? Réponse des correcteurs

Ecrit par

Chers bacheliers, vous pensez peut-être que passer le bac est l’épreuve la plus compliquée. Pour vous rassurer, il faut vous dire que c’est pire pour les correcteurs qui ont la pression de la note qui changera votre scolarité.

Le bac s’est achevé comme on a pu le voir avec les réactions des lycéens et meltyCampus sait qu'il s’agit pour eux, d’une véritable libération. Alors qu’ils attendent avec impatience les résultats annoncés le 4 juillet prochain, les correcteurs, eux, sont bien loin d’être en vacances. Ces derniers ont à leur disposition une centaine de copies qu’ils doivent corriger en dix jours. Vous allez sûrement me dire que c’est leur travail mais derrière l’image du prof intraitable que vous avez en tête, se cache une personne sous pression qui a votre avenir en mains. Le site Le Monde revient sur le témoignage de quelques correcteurs qui ont bien voulu livrer leur expérience. Pour Laurence Juin, une enseignante d’histoire-géo, il est souvent difficile de repérer ce qui est bon de ce qui ne l’est pas. "Je l’accepte, cette réponse qui ne correspond pas vraiment à ce qu’on attendait ? Je refuse celle-ci, parce qu’elle est pleine de fautes, même si elle a du sens ? Dans ces moments-là, je rêve de devenir professeur de mathématiques". Il est vrai que ces derniers ne peuvent pas se plaindre car avant chaque correction, un barème détaillé leur est distribué et tous doivent le suivre à la lettre. Selon Pascale Pombourcq, enseignante de cette matière tant détestée par les lycéens : "notre discipline, au bac, c’est plutôt un atout. Disposer d’un barème, même si on n’est pas toujours d’accord sur la manière de l’appliquer, ça a un côté rassurant. C’est moins de place pour la subjectivité !"

Bac 2014 : Comment se passe la correction de copies ? Réponse des correcteurs

Pour les correcteurs, il suffit d’avoir une véritable organisation et de ne surtout pas se forcer à corriger une copie à la moindre fatigue ou lassitude. Pour Pascale Pombourcq, la correction de copies n’est pas "infaisable, mais demande un vrai plan de bataille. J’en corrige dix à quinze par jour, en veillant à marquer des pauses, sinon la lassitude s’installe et le jugement peut-être altéré". L’angoisse des professeurs (comme des lycéens) est d’être moins attentifs sur les copies et selon Laurence Juin, "on a toujours peur de ne pas prêter la même attention à toutes les copies, on n’arrête pas de se répéter qu’il faut être équitable, que derrière chaque note se joue le destin d’un élève… mais à cinquante copies par jour, c’est assez vite l’overdose". De l’autre côté, les bacheliers angoissent de tomber sur le prof le plus exigeant de l’académie et de recevoir une mauvaise note par "sa faute". Chers lycéens, il va falloir oublier cette idée à jamais car ce n’est qu'un mythe (comme ceux de philo). Il est vrai que la dernière étude de Bruno Suchaut sur la notation en 2008 a montré que les notes pouvaient varier de 9 à 11 points selon les correcteurs mais tout est fait pour harmoniser ces dernières. Chaque enseignant possède un barème bien défini et de nombreuses réunions avant et après corrections de copies sont faites pour que les notes soient homogènes. Toutes celles qui sot inférieures à cinq ou six font l’objet d’une nouvelle correction.

Qu’en est-il des plaintes des étudiants ?

Cette année, le bac a été l’objet de nombreuses contestations et après les fuites des sujets de philo et les copies retrouvées dans un commissariat, les lycéens en filière S se sont plaints des épreuves de maths et de physique-chimie jugées trop dure. L’éducation nationale a entendu la plainte de ses bacheliers et tient à les rassurer. Le 21 juin à 23h32, les correcteurs de physique-chimie ont reçu un mail de l’inspection générale leur demandant de "valoriser davantage les questions de base jugées essentielles et de ne pas survaloriser les questions complexes". Pour rassurer ceux qui pensent que le bac va être "donné", le ministère de l’éducation nationale précise que "c’est le cas dans toutes les matières. On garde toujours la possibilité de réajuster le barème entre les exercices, par rapport à un échantillon de copies tests". Lors des premières corrections, un paquet sert de test pour définir les barèmes et éviter des écarts trop importants. Un système de points bonus serait même établi pour permettre à tout étudiant de réussir son épreuve en notant les copies sur 24 et non pas sur 20. Vous pouvez donc espérer avoir 20/20 même en faisant quelques erreurs.

Source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/07/05/la-recherche-de-la-note-la-plus-juste-casse-tete-des-correcteurs-du-bac_3443011_3224.html