APB : Quelles sont les nouveautés ?

Ecrit par

Le gouvernement vient d'améliorer le système de procédure APB pour s'assurer que chaque étudiant ait une place après l'obtention du bac.

Cette année est décisive pour les élèves de Terminale qui passe le fameux baccalauréat en juin prochain. Après plusieurs années d'études et de contraintes, ils vont enfin pouvoir faire ce qu'ils veulent et entrer dans la vie d'adulte. Eh oui, c'est ça d'accéder aux études supérieures, c'est être indépendants et responsables. Alors que les futurs étudiants ont à peine validé le premier trimestre, ils vont devoir passer toutes leurs vacances à réfléchir. Non pas qu'ils doivent déjà réviser pour le bac (quoi que), mais il faut qu'ils commencent sérieusement à penser à leur orientation. Pour cela, rien de mieux que parcourir les salons et les magazines de l'Onisep. Alors que le guide explicatif de la procédure post-bac vient d'être posté en ligne, le ministère de l’Éducation nationale a annoncé quelques changements. Le but est d'éviter la pagaille de la rentrée avec plus de 10 000 bacheliers qui se sont retrouvé sans fac. meltyCampus vous présente ces grandes nouveautés.

1- Information sur les filières

Chaque fois qu'un étudiant sélectionnera une filière, il recevra une fiche explicative avec le taux de réussite suivant le bac obtenu et les débouchés après l'obtention de la licence. Le but est d'être clair avec ces étudiants et de leur dire quelles filières sont les plus demandées et donc dans lesquelles il est plus compliqué de trouver un emploi à la fin de ses études. Pour la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem : "Il faut enlever ce côté boîte noire du système […], rendre public l'algorithme d'APB, pour que chacun en comprenne les règles".

2- Le "vœu unique"

Les étudiants sont nombreux à demander les mêmes filières et les universités se retrouvent vites saturées. Résultat, les facs étaient souvent obligées de soumettre les candidatures au tirage au sort, une forme de sélection qui semble illégale pour l'UNEF. Pour Najat Vallaud-Belkacem : "Le tirage au sort doit être un dernier recours, il faut le restreindre au maximum". Les formations concernées par cette saturation sont la PACES, le droit, la psychologie et les Staps. Alors qu'avant on choisissait sa filière et son université en même temps, l'étudiant devra effectuer un vœu unique qui représentera la filière choisie. C'est une fois ce vœu validé qu'il pourra classer les universités proposant cette formation par ordre de préférence.

3- Assurer une place en études supérieures pour tout étudiant

Certains étudiants ont déjà prévu leur parcours jusqu'à l'obtention de leur diplôme dans cinq ans. Ils oublient souvent que les choses ne sont pas aussi simples. Pour s'assurer que chaque bachelier ait une place après l'obtention de leur bac, les étudiants seront désormais obligés de s'inscrire dans au moins une filière ou une université qui ne propose ni une sélection ni qui soit surchargée.

4- Aider les étudiants en bac pro à accéder aux études supérieures

Le ministère veut encourager les étudiants de bac pro à poursuivre leurs études et pour cela des places de BTS leur seront réservées. Il en va de même pour les IUT qui privilégieront les étudiants issus de bac technologiques. Que pensez-vous de tous ces changements ?