Angleterre : Les étudiants manifestent contre le coût des études !

Ecrit par

Les étudiants anglais sont en colère, et ils sont descendus dans la rue pour le faire savoir. Les manifestants protestent contre la hausse des frais d'inscription à la fac.

C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Dans le cadre de sa politique de réduction du déficit, le gouvernement conservateur de David a décrété que les bourses universitaires étaient "trop coûteuses". L'exécutif entend les transformer en prêt pour la rentrée 2016. Cette annonce a poussé plusieurs milliers d'étudiants à manifester dans les rues de Londres le 4 novembre 2015, nous rapporte Le Monde. "L'éducation, pas la marchandisation", "L’ignorance coûte plus cher que l’éducation" ou "Le désespoir est la nouvelle norme" pouvait-on lire sur les pancartes. Tous les étudiants londoniens sont loin de vivre une vie de luxe. Le mouvement a reçu le soutien de John McDonnell, chargé des questions économiques au Labour, le principal parti d'opposition. "Votre génération a été trahie par ce gouvernement qui a augmenté les frais de scolarité. Vous devez vous y opposer et je suis ici par solidarité. L’éducation est un don d’une génération à une autre, et pas une marchandise qu’on achète et qu’on vend" a-t-il déclaré sous les applaudissements des étudiants.

Cette mesure "va cribler de dettes les millions d’étudiants les plus pauvres" a déclaré de son côté Callum Cant, responsable du Mouvement national contre les frais de scolarité et les coupes budgétaires, à l’origine de la mobilisation. Études et porte-monnaie ne font pas bon ménage de ce côté-ci de la Manche. Depuis l'arrivée de David Cameron au pouvoir en 2010, les frais d'inscription à l'université ont été multiplié par trois. Une année de licence à l'université publique coûte désormais 9 000 livres, soit 12 607 euros. Les étudiants ont réclamé à grand cris la gratuité des études supérieures. Ce n'est pas la première mobilisation étudiante contre le coût des études au Royaume-Uni. En mars 2015, une centaine de jeunes réclamaient déjà des études gratuites devant la London School of Economics (LSE). Ce mercredi 4 novembre, l'ambiance était beaucoup plus tendue. Des violences ont éclaté en fin de cortège. Un petit groupe a jeté de la peinture sur la façade du ministère de l'intérieur. D'autres ont lancé des œufs et des fumigènes sur les forces de l'ordre. Il y a eu plusieurs arrestations. Que pensez-vous de cette action ?

Source : Le Monde Campus